Laura Brenlla

  • Sachez tout d'abord que la beauté et la richesse ne suffisent pas. Oh que non ! Il faut tout d'abord apprendre à survivre aux pires coups bas de reines et cruelles sorcières, trouver de fidèles compagnons qui vous aident à préparer les meilleures potions magiques contre tout type d'ennemi. Mais pas de souci, la fée Paillette est là pour vous guider. Si vous saviez combien de princesses elle a déjà aidées : Pocahontas, La petite sirène, Blanche neige, Peau d'âne, Cendrillon et bien d'autres encore qui ont fait preuve de courage et de détermination en affrontant de nombreuses adversités avant d'arriver au tant espéré happy end ! En prime plein de ruses et d'astuces sur miroirs magiques, lampes enchantées, tours mystérieuses et perfides marâtres. Il ne vous reste plus qu'à jouer le jeu !

  • Monsieur Ours est prêt à hiberner, mais il n'arrive pas à s'endormir ! Sa tanière est bien trop petite et les autres animaux qui vivent avec lui sont bien trop bruyants. C'est comme cela qu'il décide de prendre une chambre dans un grand hôtel : le lit est moelleux, les couvertures sont douces, la douche est chaude et la carte du menu est appétissante... mais monsieur Ours n'arrive toujours pas à s'endormir ! Ses amis lui manqueraient-ils ?

  • Les règles du jeu de cartes qui mettent ici en vedette Pinocchio est une nouvelle version de l'un des classiques jeux de cartes parmi les plus appréciés : «Le valet noir» ou «Le Pouilleux». Tout ce que vous avez à faire pour gagner c'est de réunir les paires des personnages de la fable de Carlo Collodi. Une seule carte est unique. Les cartes distribuées, chaque joueur se débarrasse des paires de cartes identiques détenues, par exemple, deux Geppetto, deux Fée bleue, deux Jimmy Cricket, deux Grand coquin... Les cartes restantes sont celles qui entrent en jeu : le premier joueur est celui à qui il reste le plus de cartes après avoir écarté les doublons. Le joueur tend alors ses cartes (cachées) au joueur qui est à sa droite, qui en tire une au hasard. Si la carte tirée est associée à une autre en sa possession, le joueur les écarte toutes deux, sinon il l'intègre dans son jeu. C'est maintenant à son tour de présenter ses cartes au joueur placé à sa droite. Et ainsi de suite. Cette étape est répétée par tous les joueurs autant de fois que nécessaire pour écarter toutes les cartes doubles. Le joueur qui se retrouve sans cartes est appelé à «sortir» et il ne joue plus.
    A la fin il ne reste qu'une seule carte en jeu, la carte unique : le joueur qui l'a en main est le perdant et a un gage.

  • Les règles du jeu de cartes qui mettent ici en vedette Mowgli est une nouvelle version de l'un des classiques jeux de cartes parmi les plus appréciés: «Le valet noir» ou «Le Pouilleux». Tout ce que vous avez à faire pour gagner c'est de réunir les paires des personnages de la fable de Rudyard Kipling. Une seule carte est unique. Les cartes distribuées, chaque joueur se débarrasse des paires de cartes identiques détenues, par exemple, deux Baloo, deux Bagheera, deux Kaa... Les cartes restantes sont celles qui entrent en jeu : le premier joueur est celui à qui il reste le plus de cartes après avoir écarté les doublons. Le joueur tend alors ses cartes (cachées) au joueur qui est à sa droite, qui en tire une au hasard. Si la carte tirée est associée à une autre en sa possession, le joueur les écarte toutes deux, sinon il l'intègre dans son jeu. C'est maintenant à son tour de présenter ses cartes au joueur placé à sa droite. Et ainsi de suite. Cette étape est répétée par tous les joueurs autant de fois que nécessaire pour écarter toutes les cartes doubles. Le joueur qui se retrouve sans cartes est appelé à «sortir» et il ne joue plus.
    A la fin il ne reste qu'une seule carte en jeu, la carte unique : le joueur qui l'a en main est le perdant et a un gage.

  • Les règles du jeu de cartes qui mettent ici en vedette Alice est une nouvelle version de l'un des classiques jeux de cartes parmi les plus appréciés: «Le valet noir» ou «Le Pouilleux». Tout ce que vous avez à faire pour gagner c'est de réunir les paires des personnages de Wonderland. La seule qui est unique est la terrible Reine de Coeur. Les cartes distribuées, chaque joueur se débarrasse des paires de cartes identiques détenues, par exemple, deux Lapin Blanc, deux Chapelier Fou... Les cartes restantes sont celles qui entrent en jeu: le premier joueur est celui à qui il reste le plus de cartes après avoir écarté les doublons. Le joueur tend alors ses cartes (cachées) au joueur qui est à sa droite, qui en tire une au hasard. Si la carte tirée est associée à une autre en sa possession, le joueur les écarte toutes deux, sinon il l'intègre dans son jeu. C'est maintenant à son tour de présenter ses cartes au joueur placé à sa droite. Et ainsi de suite. Cette étape est répétée par tous les joueurs autant de fois que nécessaire pour écarter toutes les cartes doubles. Le joueur qui se retrouve sans cartes est appelé à «sortir» et il ne joue plus.
    A la fin il ne reste qu'une seule carte en jeu, la Reine de Coeur: le joueur qui l'a en main est le perdant et a un gage.

empty