Vie pratique & Loisirs

  • Le Pequod, la Bounty, le Nautilus...
    Ces bateaux ont fait l'histoire de la littérature maritime, ils en sont devenus ses héros, au même titre que les capitaines qui les conduisaient. Jean-Benoît Héron nous embarque à bord des bateaux de sa bibliothèque, de ceux qui ont le plus marqué son imaginaire. Une vingtaine en tout.
    Grâce à ses dessins d'une très grande sensibilité et d'une précision époustouflante, nous monterons sur l'arche de Noé, la caraque de Magellan, la Boudeuse de Bougainville, le Patna de Lord Jim, la barque du Vieil homme et la mer, nous descendrons le Mississippi avec Huckleberry Finn sur un de ces bateaux à roue à aube. Nous serons même invités sur les bateaux des écrivains, le Snark de Jack London, le Saint-Michel II de Jules Verne, l'Otago de Joseph Conrad.
    Mais que désigne un dogre ? un brick ? une goélette ? Qu'est-ce que ce vaisseau de 74 canons que l'on rencontre dans les romans de Julian Stockwin comme dans ceux de Patrick O'Brian ?
    Ce recueil revisite l'histoire de l'architecture navale en décrivant les différents genres de navires que l'on rencontre dans les romans, pour permettre au lecteur de se promener avec plus d'aisance dans une frégate ou un vaisseau du XVIIIe et ainsi de mieux goûter la saveur du récit d'un Cecil Scott Forester ou d'un Joseph Conrad. Une invitation à relire les chefs-d'oeuvre de la littérature.

  • A bord des sous-marins est le deuxième titre de la nouvelle collection « A bord », après A bord des frégates qui est paru en juin dernier et a reçu le Prix Marine Bravo Zulu décerné en 2020 par l'ACORAM dans la catégorie « Beau livre ». Ce nouvel opus invite à découvrir en dessin la double épopée des sous-marins, militaire et scientifique.

    Évoluer sous la surface de l'eau pour explorer les fonds marins ou passer inaperçu a depuis longtemps attiré les hommes. Au début par curiosité, mais très vite - l'homme est ainsi fait - à des fins militaires ou pécuniaires. L'apparition des navires cuirassés et des sous-marins à l'époque de l'ère industrielle va bouleverser les combats navals, faisant de la destruction pure et simple des forces ennemies l'objectif premier. La guerre sur mer devient sournoise, l'approche silencieuse et discrète, et c'est au tonnage ennemi coulé que l'on mesure les victoires. Le Hunley (1863) sera le premier sous-marin à couler un navire de guerre. Pendant les deux guerres mondiales du XXe siècle, les sous-marins seront une arme redoutable et les batailles sous-marines décisives, à l'instar de celles de l'Atlantique avec les U-Boote allemands, qui livreront une guerre totale.

    Mais l'histoire des sous-marins n'est pas seulement militaire, elle est aussi scientifique avec l'exploration des fonds sous-marins. Si les terres émergées ne réservent plus beaucoup de surprises, les profondeurs sous-marines restent pour partie Terra incognita ou plutôt Mare incognita. À bord de son bathyscaphe Le Trieste, Auguste Piccard réussit à descendre en 1960 dans la fosse des Mariannes, la plus profonde au monde (plus de 10 900 m).

    Conçu et illustré par deux dessinateurs d'exception, ce bel ouvrage raconte l'histoire des submersibles, depuis les premiers principes physiques posés par Archimède et le tonneau d'Alexandre le Grand au plan des sous-marins nucléaires modernes. À travers plus d'une centaine de dessins, ce sont les grandes pages de l'histoire sous-marine que l'on revisite.

  • « À bord » : une nouvelle série de beaux livres pour naviguer en dessins à bord des bateaux les plus célèbres de l'histoire maritime. Frégates, sous-marins, paquebots, bateaux de pêche, etc. : chaque volume sera consacré à un type de navires et dressera en mots et en images le portrait de dix bateaux illustres.

    Qu'elles se nomment l'Hermione, HMS Rose ou encore Shtandart, qu'elles soient anglaises, françaises, russes ou américaines, ces frégates ont fait la gloire de leurs marines. Rapides et facilement manoeuvrables, ces navires avaient diverses fonctions : partir en reconnaissance, porter des nouvelles, surveiller les côtes, nuire au commerce de l'ennemi.

    Les frégates ont été de toutes les aventures maritimes, qu'elles soient scientifiques, commerciales ou militaires. Les unes sont passées à la postérité pour leurs avancées technologiques ; les autres pour leurs exploits et la renommée de leur capitaine, à l'image du tour de monde de la Boudeuse pilotée par Bougainville ; d'autres encore ont eu une incroyable longévité, telle l'USS Constitution construite en 1797 et toujours en activité ! Le destin de La Méduse sera plus bref, elle qui échoue sur un banc sablonneux au large de la Mauritanie ; le peintre Géricault immortalisera les malheureux passagers de son radeau.

    Magistralement illustré par Jean-Yves Delitte et Jean-Benoît Héron, ce beau livre dresse le portrait de dix de ces frégates. Après une visite des chantiers navals et une plongée dans la vie à bord des marins, il décrit l'épopée de chacune. Alors, prêt à embarquer ?

  • Lorsqu'on a été initié à l'art des nouages, on peut bien sûr réaliser des noeuds marins avec une simple cordelette, mais on peut aussi - et c'est moins connu - créer des objets décoratifs qui, en plus d'être beaux, sont uniques.

    Photophore, dessous-de-plat, pendentif... tous ces objets peuvent être confectionnés assez facilement à l'aide de cordelettes et grâce au savoir-faire enseigné par « docteur la ficelle », alias Patrick Moreau. Dans ce livre, la réalisation de chaque objet est explicitée par des pas à pas superbement illustrés par Jean-Benoît Héron.

    Que l'on soit à bord ou que l'on reste à quai, voilà un loisir aussi créatif qu'utile.

empty