Langue française

  • Ancien protectorat de l'Union indochinoise, profondèment meurtri par les guerres, le Laos renaît.
    Le bouddhisme théravada y est omniprésent et ponctue le calendrier de la vie sociale.
    A l'aube, les bonzes parcourent les rues des villes et des villages pour recevoir la nourriture que les fidèles leur offrent avec respect et solennité.
    Mais les Lao et en particulier les minorités montagnardes restent profondément attachés aux rites animistes et aux croyances hindouistes.
    Si l'éléphant tricéphale fut durant des siècles le symbole de la royauté, c'est le Naga, figure mythologique indienne issue du cobra qui est toujours vénéré par les Lao.
    On le retrouve gardant les enceintes des pagodes ou sous la forme de ces longues pirogues qui s'affrontent dans une débauche de couleurs lors des courses qui marquent la fin du carême bouddhique.
    Des montagnes du nord aux terres rouges du plateau des Boloven dans le sud, de Luang Prabang et ses pagodes étincelantes aux rives du Mékong, Patrick Moreau entraîne le lecteur sur les pistes et les routes d'un pays qui est en train de devenir un lieu de destination privilégié. Le Laos représente pour le voyageur étranger l'un des pays les plus sûrs de l'Asie.

  • Protectionnisme, politique migratoire, islamophobie, sortie de l'Europe : en 2013, l'Alternative pour l'Allemagne, nouveau parti d'extrême droite, voit le jour et connaît une rapide ascension. En 2014, il fait une percée décisive aux élections européennes. En 2016, il s'impose lors des élections régionales. En totalisant entre 15% et 25% des suffrages dans certaines régions comme la Saxe-Anhalt ou le Bade-Wurtemberg, il apparaît désormais comme une force politique incontournable qui séduit, par ses thèmes proches de ceux du Front National en France, un électorat jeune, populaire et précaire, victime de la crise économique. Un succès que rien ne semble pouvoir arrêter et que tout le monde redoute à la veille des élections fédérales de septembre 2017.

  • Si on a bien évidemment besoin des mots pour penser, on ne s'avise malheureusement pas toujours de ce qu'ils veulent dire vraiment lorsqu'on les utilise. Des sous-entendus, des théories où ils puisent leur origine, ou encore de la vision du monde ou de la société qu'ils contribuent à mettre en avant, ces mots nouveaux qui surgissent dans notre quotidien sont utilisés le plus souvent par automatisme, sans vraiment les choisir, ni prendre complètement en compte leur charge sémantique implicite. Nous nous laissons alors porter par ces termes indéfinis, ces concepts plus ou moins maîtrisés qui finissent par penser à notre place. Bien sûr, cela ne signifie pas qu'il faut se garder d'inventer de nouveaux mots. En toute langue, la néologie est un phénomène non seulement normal, mais inévitable. Le problème ne vient pas des néologismes en tant que tels mais davantage de la façon dont ils sont créés, par qui, et dont ils s'imposent ensuite dans le langage courant. Cet essai est une réflexion sur le vocabulaire politique et médiatique qui a cours de nos jours, dans le but d'en tirer au clair la signification souvent implicite et d'en dévoiler les ambiguïtés. Il met de la sorte en garde contre des mots-vedettes dont on fait trop souvent usage par réflexe ou suivisme en invitant à se réapproprier un langage moins contraint pour une pensée plus libre.

  • Viêt Nam

    Patrick Moreau

    Il nous semble connaître les pays étrangers. De leur histoire, nous déduisons leur situation actuelle, les livres de photos nous montrent leurs paysages, leurs villes, leurs monuments, nous pouvons lire leurs auteurs et les médias nous donnent régulièrement de leurs nouvelles.
    Mais pourquoi nous sentons nous perdus quand nous visitons ces pays que nous croyons connaître, quand nous essayons de comprendre leurs habitants, quand nous voulons améliorer nos connaissances ou nous faire des amis ?
    Les Guides Culturels du Monde veulent être une aide pour ceux qui désirent mieux connaître une autre culture. Quand nous sommes brutalement plongés dans un autre monde, il faut adopter d'autres règles, accepter d'autres valeurs.
    Quelle est la place de l'homme dans la société ? Comment vivent ensemble les hommes et les femmes ? Comment se comporter en public et en privé ? Quel est le rôle de la religion ? Quelles sont les superstitions ? Où s'amusent les hommes et où travaillent-ils ? Comment font-ils la fête ? Comment accueillent-ils l'étranger et qu'attendent-ils de lui ? Comment doit se comporter le visiteur ?
    Les cultures étrangères ne sont pas si éloignées de nous que nous le pensons. Les Guides Culturels du Monde retracent l'histoire et le développement des sociétés afin que nous comprenions leurs modes de vie et de pensée, que nous en sachions plus sur leur vie quotidienne. Il s'agit d'éviter qu'un choc culturel vienne dresser entre les peuples un mur d'incompréhension. Car plus on connaît les autres et mieux on les comprend.

  • Né en 1950 en Haute-Autriche, Jörg Haider est devenu, à partir de 1986, le leader charismatique et flamboyant, à l'allure de play-boy, d'un parti de nostalgiques du IIIe Reich, le FPÖ.
    Il a su se bâtir une image de Robin des bois moderne, d'avocat des intérêts du "peuple" et des petites gens. A partir de 1995, Haider a donné à cette formation un profil idéologique antieuropéen, anti immigrés et antisystème. Ses dérapages sémantiques faisant des camps de concentration des "camps de travail", ses dithyrambes à la gloire de "la génération du Front" - en particulier de la SS - ont fait scandale.
    Avec 27 % des suffrages lors des élections de 1999, le FPÖ est entré dans un gouvernement d'alliance avec le parti conservateur, entre 2000 et 2006, ce qui a même mené la Communauté européenne au bord d'une crise internationale. La scission du FPÖ, en 2005, et surtout la mort de Jörg Raider dans un spectaculaire accident de voiture, le 11 octobre 2008, pouvaient laisser croire que l'extrême droite entrerait en décomposition.
    Pourtant les obsèques quasi nationales réservées à Haider ont montré la profondeur de l'ancrage populiste dans une partie de la population. Ce qui est aujourd'hui confirmé par la montée en puissance d'un nouveau leader charismatique du FPÖ, Heinz-Christian Strache, qui pourrait accéder au pouvoir en 2012. Dans cet ouvrage, Patrick Moreau aborde de manière approfondie l'histoire du phénomène populiste de droite le plus spectaculaire de ces vingt dernières années en Europe.
    Il soulève le problème de l'attitude des forces de la droite traditionnelle à l'égard de ces partis populistes, qui a, entre autres, dominé la scène politique française depuis deux décennies en raison de la présence récurrente du Front national de Jean-Marie et de Marine Le Pen.

  • Au départ, une espèce d'attaque.
    Et Céleste soudain comprend tout. L'urgence du voyage, là-bas dans le désert, le besoin de regarder l'inacceptable en face, après toutes ces années perdues à ne rien faire. Alors elle dégivre son frigo. Elle part. Elle ignore encore de quoi sera fait le chemin, et ce qu'elle trouvera lorsqu'elle aura atteint son but. Mais peu lui importe, elle avance, tendue toute entière vers une petite lumière lointaine.
    La promesse d'une délivrance.

  • La réalisation des noeuds est le fruit d'une construction rigoureuse qui nécessite d'être bien comprise avant d'être assimilée et mémorisée. Une quarantaine de noeuds sont présentés, détaillés par le menu, sobrement et clairement explicités par un spécialiste des nouages, Patrick Moreau - alias « docteur la ficelle » -, et magnifiquement illustrés par Jean-Benoît Héron. Protégé par une couverture plastifiée, Le B.A.BA des noeuds marins trouvera sa place à bord comme au port. Grâce à sa reliure qui lui permet de rester ouvert et son bout détachable, on pourra continuer de s'exercer à la maison, et même le soir dans son lit.

  • Lorsqu'on a été initié à l'art des nouages, on peut bien sûr réaliser des noeuds marins avec une simple cordelette, mais on peut aussi - et c'est moins connu - créer des objets décoratifs qui, en plus d'être beaux, sont uniques.

    Photophore, dessous-de-plat, pendentif... tous ces objets peuvent être confectionnés assez facilement à l'aide de cordelettes et grâce au savoir-faire enseigné par « docteur la ficelle », alias Patrick Moreau. Dans ce livre, la réalisation de chaque objet est explicitée par des pas à pas superbement illustrés par Jean-Benoît Héron.

    Que l'on soit à bord ou que l'on reste à quai, voilà un loisir aussi créatif qu'utile.

  • "Construite de 1922 à 1943, la basilique du Sacré-Coeur de Grenoble fut conçue pour être non seulement une église paroissiale, mais aussi un sanctuaire dauphinois dédié au Coeur de Jésus et un lieu-étape sur le pèlerinage de La Salette. Ce livre retrace les premières manifestations à Grenoble de la dévotion au Sacré-Coeur dès le XVIIe siècle, la construction de la basilique, le dynamisme et l audace missionnaire de cet espace diocésain."

  • 130 noeuds et tout le savoir-faire pour les réaliser! Franck Ripault, professeur d'histoire et de géographie, a dessiné les différentes étapes clés qui permettront à l'amateur d'acquérir le savoir-faire pour réaliser un noeud, du plus simple au plus complexe, du plus courant au plus rare, du plus utilitaire au plus ludique. Mieux que de longs discours descriptifs, cette bande dessinée" des noeuds donnera à chacun la possibilité de maîtriser cette technique."

  • Ces nouvelles sont écrites à quatre mains, chaque auteur reprenant l'écriture là où l'autre l'arrête, sans restriction et sans jugement.
      Elles nous parlent d'amour, de tous les amours, avec sensibilité et fantaisie.
      Des tranches de vie qui mêlent une certaine autodérision à une grande tendresse pour les personnages. Vie réelle ou vie imaginaire, toutes ces histoires crient que la vie est belle ou, en tout cas, qu'elle peut l'être. Et même si elle ne l'est pas, il faut quand même la vivre !
        David Moreau et Patrick Rousseau sont deux amis qui s'entendent comme deux frères. L'un travailleur social, retraité depuis peu, l'autre toujours en activité au sein d'une mutuelle. C'est par le théâtre amateur qu'ils se sont connus. D'abord en jouant ensemble des pièces du répertoire, puis en écrivant des piécettes qui deviendront de vraies grandes pièces. Et un jour, se rendant compte qu'ils ne pouvaient plus interpréter les rôles de jeunes premiers, ils ont préféré arrêter le théâtre mais n'ont pas pour autant cessé d'écrire.

  • Le vote d'extrême-droite est désormais ancré dans le paysage politique en Europe. Les événements violents qui se sont récemment réclamés d'idéologies extrémistes donnent toute son actualité à un numéro qui se penche sur les rapports entre discours et pratiques aux confins du champ politique.
    Dans quelle mesure un succès électoral de l'extrême-droite encourage-t-il certaines personnes à la violence, ou au contraire permet-il de canaliser les tentations violentes vers les urnes? Les groupes néonazis et les subcultures rassemblant de jeunes xénophobes jouent-elles un rôle décisif dans ce processus? L'extrême-gauche se renforce-t-elle par réaction et, si oui, les extrémismes des deux bords tendent-ils à s'alimenter mutuellement?
    Dans un contexte de crise persistante des institutions démocratiques, les textes de ce numéro éclairent la scène extrémiste, ses cultures, ses dynamiques, et le renouvellement de ses formes d'action.

  • Les noeuds et les nouages ont une fonction pratique, mais ils s'appliquent aussi à la décoration.

    Dans cet ouvrage organisé en deux parties, l'auteur explique dans un premier temps la construction des noeuds, leur architecture. Dans un second temps, il propose aux lecteurs de créer des nouages décoratifs.

    12 créations (baderne, gainage de poignée de porte, tableau décoratif.) sont expliquées étape par étape et illustrées de nombreuses photographies.

empty