Xavier Lafon

  • Les premières villes, entendues comme espaces regroupant plusieurs centaines, voire milliers, d'habitants, ne sont pas nées en Europe. Toutefois c'est dans ce cadre géographique que naît et se développe un nouveau type d'organisation à qui l'on attribue de façon générique le nom de « cité ». C'est plus particulièrement dans le monde grec et dans le monde italique que s'élabore ce modèle présentant des modalités urbanistiques progressivement élaborées, un mode de gouvernement généralement autonome, le tout conduisant à un genre de vie et de culture spécifiques à ces sociétés urbaines.

    Ce premier volume tente de définir les conditions de cette naissance et de la diffusion du concept tout autour de la Méditerranée, dans le cadre géographique qui devient celui de l'Empire romain, avant les transformations à mettre en relation avec la diffusion du christianisme et la création d'un nouveau modèle urbain. La cité antique ne constitue pas une catégorie immuable mais les fondements matériels mais surtout intellectuels ainsi établis continueront de peser sur les développements ultérieurs des villes européennes.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Rassemblant à la fois des données du monde grec et du monde romain, cet ouvrage entend contribuer à une meilleure analyse des circuits économiques méditerranéens, locaux et régionaux, en remettant au coeur de la réflexion les questions d'entreposage, des modes de distribution et de la spéculation. En s'intéressant aux lieux et bâtiments de stockage, cette enquête est en même temps une étude des circuits et des flux, qui interroge à nouveaux frais la documentation écrite et archéologique, à travers plusieurs exemples montrant le pragmatisme et la plurifonctionnalité des bâtiments, les articulations entre le rôle de l'État et l'action des particuliers, la complexité des circuits. La connaissance de l'organisation des échanges s'enrichit de nombreuses études de cas qui témoignent de techniques de construction et d'aménagements de l'espace dans les bâtiments de stockage mais aussi de réseaux d'intérêts sociaux et économiques fondés sur des groupements professionnels, qui conduisent à réenvisager les formes de l'intégration économique en Méditerranée, de l'époque classique à l'Empire.

empty