Blanche

  • Dans ce deuxième volet de Dirty rich men, Sabrina découvre le terrible secret de Donovan Kincaid. Il est pervers et riche, aussi pervers qu'il est riche et il hante Sabrina comme aucun autre homme avant lui ne l'a jamais fait.
    Et même après ce qu'elle a découvert, elle veut toujours lui parler, le toucher et s'abandonner à lui. Mais il y a un océan entre eux qu'il n'est pas possible de franchir d'un simple appel téléphonique ou d'un trajet en avion.
    Pourtant, Sabrina est prête à tout, surtout que c'est elle qui a le pouvoir à présent. Et peut-être qu'une fois tous leurs secrets découverts, il pourrait encore y avoir une chance pour eux.
    Et si le vice et la perversité entre eux pouvaient devenir de l'amour ?...

  • Hilda

    Anonyme

    Hilda est une jeune femme aux formes plantureuses torturée par les démons de la chair auxquels elle ne sait résister. Initiée très jeune aux plaisirs du sexe par son oncle et sa mère, Hilda va montrer un tempérament de feu et un appétit sexuel démesuré.

    Un délicieux roman scandaleux qui allie une franche pornographie à une minutieuse étude des moeurs bourgeoises et provinciales du début du XXe siècle.

  • il paraît difficile d'écrire un livre sérieux sur une pratique jugée immorale, minable et très éloignée de la pensée : la drague.
    pourtant l'auteur n'hésite pas à analyser ce sujet à risques ; à étudier l'amour et la femme à travers les yeux du dragueur. pourquoi, quand, où et comment drague-t-on ? tous ces aspects de la drague sont abordés dans ce livre.
    refusant l'apologie de la femme des discours officiels et la misogynie, alain soral mêle pensée et concret, désir et technique pour pénétrer le mystère de la femme réelle ; cette inconnue que le " serial lover " traque sans relâche dans la rue.

    dans un style clair et concis maniant intelligence, subversion et humour, il porte un regard lucide sur une pratique sociale qui, à travers la femme, embrasse la société tout entière.
    d'où une critique acerbe du féminisme quand il veut ériger la femme en mouvement politique.
    critique qui vaut aussi pour la social-démocratie qui nous harcèle d'images de femmes, et feint d'encenser la féminité pour nous pousser à la consommation.
    mais sociologie du dragueur c'est d'abord la réponse à deux questions essentielles : l'amour, et comment faire pour l'obtenir oe
    sociologie du dragueur est l'ouvrage qui a fait connaître alain soral au grand public.
    il a depuis publié vers la féminisation oe, la vie d'un vaurien, jusqu'où va-t-on descendre oe, socrate à saint-tropez et misères du désir...

  • Après un détour remarqué par la critique des communautarismes, Alain Soral revient à ses premières amours : les femmes et la critique sociale du désir.
    Désir transgressif ou désir devenu le moteur de l'idéologie marchande ? Désir canalisé par le couple, qui pourrait bien être le moyen de lui échapper. Désir, ressort caché de cette sourde lutte pour la conquête des femmes à laquelle se réduit le culturo-mondain. Désir vu des petits gars des banlieues dont ne parlent guère les "ni putes ni soumises"... Désir plus ou moins tarifé, soit le vaste univers du semiprostitutionnel...
    Désir vu des gays... Désir d'enfants, désir d'amour, désir de révolution...
    Autant de chapitres où se mêlent analyses et vécu pour faire de Misères du désir le livre d'une époque, un texte devenu culte.

  • Si les comportements humains sont multiples et complexes, les pratiques érotiques comme les perversions sexuelles le sont tout autant et dessinent un univers répondant à des codes, des signes et des usages très précis. Devant une telle profusion de pratiques sexuelles, cette étude constitue un travail capital explorant tous les aspects de la nature humaine dans ses zones les plus secrètes. Car si des perversions peuvent susciter la dérision, le dégoût ou l'horreur, il est important de les appréhender pour en connaître les usages mais aussi les risques. La perversion est une monomanie où le plaisir ne peut être obtenu qu'au travers et exclusivement par la réalisation de sa perversion.
    Plus de 700 entrées font de ce dictionnaire l'ouvrage le plus exhaustif jamais publié sur le sujet, ce qui lui vaut d'être considéré comme une référence sur le sujet. Le Dictionnaire des fantasmes et perversions est un ouvrage essentiel pour tous ceux qui veulent connaître ou comprendre l'univers étrange de l'amour.

  • Dédiés au peuple de France des petites gens, des braves gens, ces deux abécédaires, réunis en un seul volume, connurent à leur sortie un formidable succès populaire. Constitués de 370 textes polémiques et brefs, ils analysent le lent écroulement de notre Etat-Nation sous les coups conjugués du marché et des Communautarisme. Exemples : Délinquance, des banlieues rouges aux banlieues beurs ; Ecologie, l'arnaque des pistes cyclables ; Féminisme, le phénomène Bridget Jones ; Gauchisme, comment passe-t-on de Mai 68 au Cac 40 ? ; Libéralisme, de l'intérêt d'avoir toujours une lutte antifasciste de retard ; Minorités, pourquoi pas une Beauf Pride ? Et aussi : Amérique, Intellectuel communautaire, Israël, Le Pen, Manipulation médiatique, Néo-matriarcat, Ultra-libéralisme... Une destruction de la fraternité française sous l'impulsion des trotsko-libéraux, ces libéraux-libertaires devenus libéraux sécuritaires depuis l'élection de Sarkozy : libéraux avec les nantis et les délinquants, mais sécuritaires envers les classes moyennes et populaires, qui supportent de moins en moins une politique toujours menée à leurs dépens...

  • "la femme est l'avenir de l'homme..." cette citation devenue célèbre résume à elle seule le credo de l'époque, son idéologie.
    que le poète qui a écrit cette sentence ait vécu en stalinien et fini pédé devrait pourtant inciter à la prudence, voire à la réflexion. publié en 1999, vers la féminisation ? était un livre prémonitoire, notamment avec la possible élection d'une femme à la présidence de la république, autre signe fort d'une société qui change. mais change-t-elle en mieux ? alain soral nous démontre que c'est au contraire parce que la femme est plutôt l'être du désintérêt politique (littéralement un homme sans vision collective d'avenir) que l'oligarchie a choisi d'en faire le relais privilégié de son pouvoir (au commentaire journalistique comme à l'exécution de gestion).
    la féminisation des esprits complétant en quelque sorte la "maastrichtisation" des institutions afin de réduire, jusque dans les consciences, l'aspiration du peuple au pouvoir citoyen. en proférant cette thèse radicale (médiatiquement marginale mais ressentie par une part grandissante de la population), vers la féminisation ? veut poser les bases d'un débat sérieux à propos d'une manipulation anti-démocratique (notamment la parité) dont la majorité des femmes (ouvrières et employées) sont aussi le jouet; mais aussi aider l'honnête homme à se défendre contre l'arrogance et la bêtise des élites dirigeantes dans les dîners en ville !

  • Ces trois romans de Françoise Simpère constituent une parfaite trilogie de la passion amoureuse et sexuelle du point de vue de la femme où elle explore avec curiosité et sensualité la planète masculine, tout en prônant l'autonomie affective indispensable pour libérer les femmes du désastreux mythe du " Prince charmant".
    Résumé de "Le Jeune homme au téléphone": Il l'a vue marcher dans la rue. Il l'a trouvée belle. Alors, il l'a suivie, a regardé son nom sur la boîte aux lettres et, peu après, lui a téléphoné. Lorsque, maladroitement, il lui a dit : " J'aimerais que vous me racontiez votre plaisir, enfin... vos plaisirs, dans tous les détails ", elle a accepté. Résumé de "Les Latitudes amoureuses" : Alice parcourt le monde, persuadée que " le désir ne naît pas seulement du partenaire, mais aussi du climat, des odeurs, des musiques...
    Bref, qu'on ne baise pas de la même façon en Grèce, à Cuba ou aux Etats-Unis. Résumé de "Ce qui trouble Lola" : A dix-neuf ans, Lola est confrontée à la convoitise ordinaire des hommes. Loin de les fuir, elle choisit d'aller à leur rencontre pour comprendre comment ils fonctionnent. Ce qui trouble Lola est une formidable déclaration d'amour aux hommes.

  • Ardentes

    Anonyme

    Curiosa rare publié à la fin des années 50, Ardentes est un texte dédié aux amours saphiques.
    Laurence prépare son baccalauréat. Elle est encore vierge et aspire à connaître les secrets de l'amour. Lors d'une visite chez sa cousine Mado et son mari, elle surprend le couple s'adonnant à des pratiques d'une grande violence charnelle qui la troublent et la choquent à la fois. De cette vision, Laurence gardera une grande méfiance vis-à-vis de la gent masculine et de ce sexe brutal et conquérant. C'est avec Gerda, une surveillante de son lycée, qu'elle va découvrir la volupté des caresses, la douceur des amours clandestines.
    Et rien ne pourra jamais autant la combler que ce tendre apprentissage.

  • Au XVIIIe siècle, dans le Paris de Louis XV, le marquis de Puycarné écrit à la duchesse de Laurencin pour la rencontrer et l'informer que son mari est l'amant de sa femme.
    Fou de rage, le marquis propose à la duchesse de venger leur double affront en devenant, à leur tour, amant et maîtresse. Outrée de cette proposition qu'elle juge déshonorante, la duchesse lui répond sèchement qu'il cesse ses insinuations. Le baron ne désarme pas et convainc la comtesse de se rendre à un rendez-vous chez le comte de Neuville, son confident et ami. Dès ce premier entretien, le baron possède sauvagement la comtesse qui, malgré sa honte et sa colère, connaît un violent plaisir à être prise par un homme qu'elle ne connaissait pas voilà une heure à peine.
    La duchesse de Laurencin accepte alors de livrer au comte, par écrit, ce qu'elle a éprouvé. S'ensuit une correspondance où chacun doit raconter à l'autre ses sensations lors de leur rencontre dans la demeure du comte de Neuville. Née d'un besoin de vengeance, leur relation devient passionnelle, chacun des amants voulant explorer toujours plus loin les domaines du plaisir. Mais aux jeux de la passion et de la folie amoureuse, qui l'emportera de la raison ou de l'amour ? Ecrit dans un style remarquable, Lettres du désir allie un érotisme flamboyant à une histoire d'amour passionnante.
    Pour son premier roman érotique, Claire Yeniden réussit un coup de maître tant par la virtuosité de son style que par la force des situations qu'elle dépeint..

  • Publié en 1972 sous pseudonyme par Eric Losfeld, et rapidement devenu introuvable, Histoire d'I s'est imposé au fil des années comme un texte de référence de la littérature sadomasochiste.
    Pendant de Histoire d'O, le roman de Gaëtanne raconte avec une rare cruauté l'éducation d'un jeune homme esclave par des femmes autoritaires et sans pitié. De souffrances de plus en plus raffinées en humiliations dégradantes, ces femmes font de «I» l'objet de leurs fantasmes les plus fous. Rien ne les retient, ni morale ni compassion pour assouvir leurs pulsions et laisser libre cours à leur haine des hommes.
    Beaucoup de noms ont circulé sur l'identité de Gaëtanne dont la personnalité reste à ce jour mystérieuse. Roman flamboyant de l'excès, Histoire d'I est un texte majeur à découvrir ou redécouvrir.

  • Mais quel écrivain célèbre se cache derrière le délicieux pseudonyme de Fellacia Dessert ? Est-ce un homme ? Une femme ? A-t-il 30 ans ou plutôt 60 ? Publie-t-il habituellement chez Gallimard, Grasset ou au Seuil ? A-t-il déjà obtenu un prix littéraire ? C'est en tout cas une plume avérée qui s'est livrée à ce jeu littéraire, comme la critique littéraire l'a fait remarquer.
    La salle de réveil, de Marjorie Faust. " Je suis laide et je vais te voir jouir, je suis repoussante et je te possède. " Féoda est une femme qui repousse les hommes tant elle est disgracieuse. Pourtant, elle trouvera l'épanouissement de ses sens grâce à son métier d'infirmière dans une salle de réveil. Elle découvrira, par hasard, le pouvoir qu'elle détient face à ces hommes inconscients, mais dont le corps réagit à son contact. Sept petites histoires de cul, de Anne Cécile. Discussions féminines un instant suspendues à l'heure volée au travail quotidien, petites abeilles mutines en un lieu rassemblées, pour parler de tout, de rien, mais surtout de sexe, la discussion préférée des filles. Avec beaucoup de gouaille et de truculence, Anne Cécile nous parle de ses semblables avec tendresse, précision et sans fausse pudeur. Un livre drôle et sain, à faire rougir les garçons.

empty