Homnispheres

  • "Par MEDIA CRISIS (CRISE DES MEDIAS), j'entends l'irresponsabilité croissante
    des mass media audiovisuels (MMAV) et leur impact dévastateur sur l'homme,
    la société et l'environnement.
    Je parle de la léthargie généralisée du public face à des MMAV agissant
    délibérément comme des vecteurs d'idéologies violentes, manipulatrices et
    autoritaires ; je me réfère également à la méconnaissance chronique et
    largement répandue des effets que ces mass media audiovisuels produisent sur chacun de nous.
    Je parle du refus quasi-unanime, dans les milieux professionnels concernés,
    d'engager le moindre débat critique touchant à leur métier. Je parle aussi
    de la répression féroce exercée au sein des MMAV pour maintenir les
    professionnels dans le rang et réduire au silence toute forme d'expression
    contradictoire.
    Enfin, je parle de l'obstruction pratiquée par les systèmes éducatifs du
    monde entier pour empêcher les jeunes d'accéder aux formes critiques d'
    enseignement des médias et tout ce qui pourrait les inciter à remettre en
    cause le rôle et les pratiques des MMAV."
    Peter Watkins

  • « Bienvenue Lennon, bienvenue Warhol, bienvenue Kerouac, Debord, Godard et compagnie. Vous avez, sans le vouloir, réussi le tour de force de nous embrouiller l'esprit avec votre génie, mais vous n'avez pas répondu à la seule question qui compte aujourd'hui : que faire d'intelligent sur cette terre quand on a 15 ans sans avoir à subir la fascination énigmatique de la médiocrité ?
    A cette question stupide mais lancinante, la conscience répond avant la science. C'est-à-dire qu'elle bredouille un vague désir d'expression avant de sombrer séance tenante dans la soumission. Pour autant, la tête, elle, continue, sur les bancs de la classe ou le soir à table avec ce qui reste de parents, à vouloir un autre chose bien plus consistant que la seule marchandise du savoir disponible en vrac sur la grande scène de la vie. Cette conscience en veille mais bouillonnante, perturbée comme jamais par les virus répétitifs de la société du spectacle, cherche tout bêtement de la reconnaissance ».
    Dans ce coup de gueule argumenté, limpide et efficace, la plume de Jean-Michel Djian réveille les consciences. A lire d'urgence pour comprendre ce qui se trame entre l'art et les nouvelles générations.

empty