Entreprise, économie & droit

  • .L'été dernier, Michel Drucker éprouve un coup de fatigue. Une forte fièvre s'installe. En quelques jours, son état se dégrade. Il est admis d'urgence à l'Hôpital européen Georges-Pompidou. Un germe, un streptocoque, attaque sa valve mitrale. Michel Drucker bascule dans le dédale éperdu des maladies cardiaques graves. Les complications s'accumulent. Sa vie est en jeu. En pleine pandémie, l'hôpital se referme sur lui pour plusieurs mois, dans l'isolement, l'incertitude, l'épuisement, l'angoisse...
    La boîte noire de son épreuve raconte la course contre la montre de professeurs émérites, des équipes et des soignants salutaires, le bloc, les opérations, la réa, la souffrance... À 78 ans, l'inoxydable homme de télévision, symbole national de la bonne forme, par un sale coup du sort, se voit diminué, fini.
    À la fois apeuré et déterminé, peu à peu, il va revenir vers la lumière. Ce récit où il se juge condamné, devient, au fil des semaines, celui de sa renaissance. Une ode à notre santé publique. Un espoir pour tous ceux qui affrontent la maladie. Avant, contre toute attente, un retour ému à l'antenne.

  • J'emmerde Cendrillon ! Nouv.

    Le succès est propre à chacun et à la portée de tous. Moi, je me suis beaucoup plantée. Je me suis mariée, j'ai divorcé (deux fois), j'ai fait des bourdes en plein direct, je suis partie au bout du monde et, de coup de bol en coup de blues, j'ai fini par savoir qui j'étais.
    J'entends souvent dire que ça n'arrive qu'aux autres. J'en vois trop abandonner ou même ne pas essayer. Alors, j'ai eu envie de vous raconter mon chemin, pas tout à fait droit, pas vraiment exemplaire, mais qui peut-être fera écho en vous.
    Ce livre, je l'ai écrit pour vous parler de la réussite. La mienne, et à travers elle : la vôtre. Bienvenue dans mon grand huit !

  • Sodoma

    Frédéric Martel

    Le célibat des prêtres ; l'interdiction du préservatif par l'Église ; la culture du secret sur les affaires d'abus sexuels ; la démission du pape Benoît XVI ; la misogynie du clergé ; la fin des vocations sacerdotales ; la fronde contre le pape François : un même secret relie toutes ces questions. Ce secret a longtemps été indicible. Il porte un nom : Sodoma. La ville biblique de Sodome aurait été détruite par Dieu en raison de l'homosexualité de ses habitants. Or, aujourd'hui, c'est au Vatican que l'on trouve l'une des plus grandes communautés homosexuelles au monde.
    Pendant quatre années, Frédéric Martel a vécu en immersion à l'intérieur du Vatican et mené l'enquête sur le terrain dans une trentaine de pays. Il a interrogé des dizaines de cardinaux et rencontré des centaines d'évêques et de prêtres.
    Ce livre révèle la face cachée de l'Église : un système construit depuis les plus petits séminaires jusqu'au Vatican à la fois sur la double vie homosexuelle et sur l'homophobie la plus radicale. La schizophrénie de l'Église est insondable : plus un prélat est homophobe en public, plus il est probable qu'il soit homosexuel en privé.
    « Derrière la rigidité, il y a toujours quelque chose de caché ; dans de nombreux cas, une double vie. » En prononçant ces mots, le pape François nous a confié un secret que cette enquête vertigineuse révèle pour la première fois.
    Sodoma paraît simultanément dans vingt pays.

  • « Ces dernières années, on a vu de magnifiques photos, des saisies de drogue gigantesques. Les ministres successifs nous assuraient que de grands coups étaient portés aux trafics. Et on découvre aujourd'hui que l'Office des stups et son premier responsable sont allés chercher en Espagne le plus gros trafiquant français. Cet homme, on l'a enrichi. En utilisant ses réseaux, en protégeant ses livraisons, on lui a permis de transporter au moins vingt tonnes par mois. Ça signifie que, pendant des années, le premier importateur de drogue dans ce pays était l'État français. » Ce livre est le fruit de la rencontre du journaliste Emmanuel Fansten et d'Hubert Avoine, ancien informateur de l'Office des stups. Levant le voile sur les méthodes troubles de la lutte antidrogue, le témoignage de ce dernier a provoqué un séisme au sein de la police et entraîné l'ouverture d'une information judiciaire. Ces révélations ont aussi servi de point de départ à une enquête au long cours entre la France et l'Espagne, au fil de laquelle l'auteur a découvert des documents accablants et rencontré les témoins clés d'un système qui, au motif de lutter contre le trafic, a favorisé pendant des années l'importation massive de drogue. Un scandale policier d'une ampleurinédite, dont les ramifications remontent jusqu'au sommet de l'État.

  • Ils ont monté les plus gros braquages, ont pris part à des casses retentissants, se sont livrés au racket dans les beaux quartiers, ont trempé dans des règlements de comptes, la prostitution ou le trafic international de stupéfiants. Originaires des faubourgs de Tunis, d'Oran ou de Kabylie, ou bien fils d'immigrés venus chasser leur misère en France, ils ont laissé une empreinte profonde sur le « milieu » français, que l'on retrouve de la guerre d'Algérie au narcobanditisme des cités, de la chute des Corses à Pigalle à la mort de Francis le Belge sur les Champs-Élysées, de l'élimination du clan Zemour aux premiers millionnaires de la came. À coups de calibre, ils ont pris le contrôle du monde de la nuit, ont transformé le proxénétisme de rue en une industrie et sont devenus les maîtres des jeux clandestins.
    Ce livre est une plongée en eaux profondes, à la découverte de la pègre hexagonale issue de l'immigration. Fruit de vingt ans d'enquêtes sur les faits divers et de rencontres avec des témoins qui se confient pour la première fois, Maghreb Connection dévoile un pan inexploré du grand banditisme où se côtoient voyous hauts en couleur, tueurs, flics à l'ancienne et indics et où apparaissent des liens sulfureux avec les cercles dirigeants algériens et tunisiens.

  • Enfance en danger

    Agnes Naudin

    Retour sur trois affaires : la mort d'un bébé par étouffement chez sa nourrice, le placement tardif en foyer d'une fratrie maltraitée et le viol d'un adolescent par un camarade de classe. En fil rouge, la violence subie dès le plus jeune âge, mais aussi les dysfonctionnements des institutions, incapables de protéger des enfants en danger...
    À travers ces trois enquêtes minutieusement reconstituées, Agnès Naudin livre sans filtre ses doutes et, malgré tout, ses espoirs, et dévoile en creux ses interrogations intimes de mère.

  • Mémoires d'un artist'ocrate Nouv.

    Le 16 juin 1950, saint Pierre ouvre violemment la porte du bureau des naissances.
    - Qu'est-ce que c'est que cette histoire ? J'apprends que vous comptez faire naître Marc Jolivet demain à seize heures ?
    - Oui.
    - Montrez-moi la fiche !
    Un ange l'apporte en toute hâte. Saint Pierre la scrute.
    - Mais c'est criminel ! Il n'est pas du tout fini !
    - Pas fini ? Il a quand même deux bras, deux jambes et une tête, le minimum, quoi.
    - Qu'est-ce que je lis ? À partir de vingt ans, il ne prendra plus l'avion ? Plus jamais ? Conscience écolo ?
    - Non, peur.
    Furieux, saint Pierre brandit la liste.
    - Quoi ? Et en plus, il ne monte pas dans les ascenseurs, il a peur du bateau et il n'ose pas manger des moules ? En haut lieu, ils nous demandent de concevoir un héros, et vous nous livrez un petit bonhomme hyperphobique, hyperactif... !
    Un long silence.
    - Comment avons-nous pu en arriver là ?
    - La grève des anges, saint Pierre.

    Humoriste, comédien, clown, metteur en scène, réalisateur, écolophile et europhile, Marc Jolivet nous raconte, avec sincérité et humour, sa belle existence d'« artist'ocrate » - son enfance difficile, ses étés animés au Club Med, ses années « Récho et Frigo » avec son frère Pierre, ses engagements pour la planète, ses amours et désamours... Au fil d'anecdotes souvent cocasses, toujours drôles, il nous entraîne à la rencontre d'une foule de personnalités : Jeanne Moreau, Daniel Balavoine, Coluche, Raymond Devos, François Mitterrand, Nicolas Hulot, Serge Lama, Daniel Auteuil, Michel Drucker, le fantôme de Jean Jaurès et tant d'autres...

  • Dans ce récit intime, Moundir livre une facette méconnue de sa personnalité, très éloignée du candidat de téléréalité que le grand public connaît.
    Il rend ici hommage à son père, Ali Zoughari, et aux valeurs que ce dernier lui a transmises. Arrivé à Paris avec seulement quelques sous en poche, il n'eut de cesse de montrer, toute sa vie, le chemin du respect, de la sagesse et de la persévérance à ses six garçons. Un héritage qui, pour Moundir, vaut tout l'or du monde. Aujourd'hui père de trois enfants, Moundir souhaite à son tour poursuivre dans cette voie.
    Cet ouvrage est aussi celui d'une génération déchirée entre deux pays, se sentant française en Algérie, algérienne en France, mais riche de cette double culture.

    ?Moundir reversera ses droits d'auteur sur ce livre à l'association Cékedubonheur, qui oeuvre pour améliorer le quotidien des enfants hospitalisés.

  • Un salaire sans rien faire (ou presque) Nouv.

    Êtes-vous contraint d'échanger votre temps contre de l'argent pour un employeur dont la politique et le comportement ne sont pas ou plus compatibles avec vos convictions ? Rappelez-vous une chose : chaque seconde écoulée est perdue à jamais. Pour changer la donne, vous vous dites sûrement qu'il faut faire des sacrifices. Peut-être même que vous vous privez déjà depuis des années.
    Ce livre ne va pas vous apprendre à devenir millionnaire grâce au Web, ni faire de vous le plus riche du cimetière. C'est un concentré de conseils simples et pratiques pour gagner plus d'argent et retrouver la maîtrise de son temps et de ses finances tout en réduisant son impact sur l'environnement. Il vous aidera aussi à vous poser les bonnes questions : quels sont mes vrais besoins et mes vraies envies ? Au fond, quelle est la vie dont je rêve et quels moyens puis-je mettre en oeuvre pour la vivre ?

  • Un vaste mouvement citoyen destiné à combattre l'emprise mafieuse se développe dans l'île de Beauté. L'assassinat du militant écologiste Maxime Susini en 2019 a déclenché une véritable prise de conscience collective. Ce livre est une pierre supplémentaire à l'édifice de la résistance : des citoyens - maires, anciens élus ou responsables associatifs - brisent l'omerta en témoignant à visage découvert. Une marque de courage.
    Face aux agissements de ces organisations criminelles et à leurs connexions avec les milieux politiques et économiques insulaires, ils dénoncent non seulement la passivité des nationalistes au pouvoir, mais aussi celle d'un État jugé trop souvent défaillant. L'enjeu : l'avenir de la démocratie en Corse.

  • C'est à travers des goûts que Cyril Lignac retrace son parcours singulier, de son paisible Aveyron natal jusqu'à l'effervescence de la capitale. Certains renvoient à son enfance, au cadre familial sain et généreux qui l'a porté au fil des années, d'autres à son apprentissage auprès de chefs incontournables de la gastronomie française ou encore à ses chocs culturels à Marrakech ou New York. Cette diversité exprime la sensibilité de sa cuisine actuelle et offre en même temps une plongée dans son univers.
    Un livre en forme d'ode à ce qu'il y a de plus universel: le goût.

  • Procès Sarkozy, écoutes du Parquet national financier, affaire Fillon... : les relations entre la justice et le pouvoir sont au coeur de l'actualité.
    Depuis quarante ans, de François Mitterrand à Emmanuel Macron, les soupçons de collusion entre le pouvoir et la justice font la une des médias et chacun cherche à comprendre pourquoi juges et politiques s'affrontent au sein même de la République.
    S'appuyant sur des témoignages exclusifs, porté par un souci d'analyse scrupuleux, Pierre Rancé plonge ici dans les rouages de grandes affaires pour raconter la justice vue de l'intérieur et décrypter les raisons de cette rivalité.
    Ministres, directeurs de cabinet, avocats, conseillers justice à l'Élysée ou à Matignon, juges d'instruction ou procureurs se sont confiés à lui et s'expriment enfin librement sur le fonctionnement pour le moins complexe et sensible de la justice. Parmi eux, Élisabeth Guigou, Jacques Toubon, Henri Nallet, François Hollande, Éliane Houlette, Fabrice Burgaud, Renaud Van Ruymbeke ou encore Xavière Simeoni.
    À l'heure où le politique cherche à contourner le système judiciaire, leur parole est plus que jamais éclairante et précieuse.

  • « Je serai journaliste », se promet très tôt la jeune provinciale de Périgueux. Pourquoi ce métier ? Par goût de l'écriture ? Pour partir en reportage et raconter le monde ? Non, pour être libre.
    Après une enfance heureuse au sein d'une famille aimante et protectrice, Catherine Nay accomplit peu après son arrivée à Paris un rêve qui fut celui de tous les journalistes débutants dans les années 1960 : entrer à L'Express, la meilleure école de presse à cette époque, sous la double houlette de Jean-Jacques Servan-Schreiber et, surtout, de Françoise Giroud. Elle y trouve une sorte de seconde famille. La figure de Françoise Giroud, dont elle nous révèle ici des aspects inattendus, domine ces années. Elle incarne pour elle un modèle à la fois d'observatrice des moeurs de son temps et de femme de caractère.
    Catherine Nay a obéi dans sa propre existence à ce même désir de liberté et d'indépendance. Elle évoque ici pour la première fois sa rencontre en 1968 avec l'un des grands acteurs de la Ve République, Albin Chalandon, resté cinquante ans plus tard le grand amour de sa vie.
    Devenue familière des coulisses du monde politique, elle nous offre dans le premier volume de ses mémoires, entre portraits à vif et anecdotes savoureuses, un récit original et perspicace, plein d'humour, d'intelligence et de vivacité, des règnes successifs de Pompidou, Giscard et Mitterrand, jusqu'à l'élection de Jacques Chirac, une chronique intime de cet univers de passions où s'affrontent des personnages hors normes dont elle recueille les confidences, décrypte les facettes les plus secrètes ou les mieux dissimulées.
    Sous le regard de cette enquêtrice aguerrie, le pouvoir apparaît tel qu'il est, avec ses rites, ses pratiques, ses grandes et petites rivalités : une comédie romanesque faite de sensibilités particulières, par-delà les idées et les convictions. Catherine Nay la raconte sans cacher ses coups de coeur ni ses partis pris.
    Librement !

  • L'obsession de Michel Drucker est bien connue : durer et tenir la forme. Il ne veut pas décrocher. À plus de soixante-dix printemps, est-ce bien raisonnable ? Lucide et plein d'autodérision, sans fard, il s'interroge ici sur le temps et l'âge. Au détour des couloirs de France Télévisions ou sur les routes de Provence qu'il sillonne à vélo - désormais électrique pour les cols les plus raides -, un Michel Drucker à la parole plus libre se fait jour. L'homme de télé a toujours eu une autre vocation : celle de médecin généraliste, comme Abraham, son père. Avec autant d'énergie que d'humour, il transmet son expérience de la vitalité grâce à la prévention, le sport, l'hygiène de vie, la diététique, le goût des autres, des endives et des carottes râpées. « Une vie de con », lui disait Johnny...
    À travers son savoir, des situations cocasses, des moments de doute poignants aussi, il invite chacun à faire de la résistance face au jeunisme ambiant. On peut tous décider d'« arrêter de vieillir ». « C'est du boulot », mais un brin de sagesse et un grain de folie aidant, quel que soit son âge, « la vie reste à venir et le meilleur devant soi ».
    Profitez-en, c'est un expert !

  • Au moment de quitter ses fonctions en 2019, le général d'armée David Galtier était l'un des deux plus haut gradés de la gendarmerie française : figure de la Sécurité intérieure, il a gravi les échelons des ministères de l'Intérieur et de la Défense. Fort de ses quarante années de carrière, il nous entraîne au sein d'une institution qui a su, après le traumatisme des affaires Grégory et Omar Raddad, mobiliser toutes ses capacités en police judiciaire.
    Des meurtres sanglants d'Élodie Kulik et Marie-Christine Hodeau à l'incarcération d'Émile Louis, en passant par les infanticides de Valentin et Jonathan, la traque de Paul Touvier, l'arrestation des pirates du Ponant, le dossier Kouri ou le scandale des prothèses PIP, le général d'armée David Galtier nous fait découvrir une gendarmerie moderne, dotée de moyens scientifiques de pointe, de forces d'intervention très entraînées et d'offices centraux dédiés à la protection de la santé publique et à la lutte contre la délinquance, les mafias et les crimes contre l'humanité. Tour à tour épiques et émouvantes, ces enquêtes témoignent de la vitalité de cette force armée vieille de neuf siècles qui place l'humain au coeur de son action.

  • Le braquage avait défrayé la chronique. Le 26 avril 1988, une improbable bande de malfaiteurs - punk, anarchistes et toxicomanes - avaient kidnappé des convoyeurs de fonds pour se faire ouvrir les coffres de la Brink's à Toulouse. Butin : 11,7 millions de francs en petites coupures (soit 2,8 millions d'euros) et pas un coup de feu tiré. Après des années d'enquête, certains participants sont interpellés et 150 000 francs retrouvés, mais les principaux braqueurs et le reste de l'argent, envolés...
    Parmi eux, Gilles Bertin, leader du groupe punk Camera Silens. Recherché par Interpol, il laisse femme et enfant derrière lui et fuit à Lloret-del-mar, cité balnéaire espagnole, puis à Lisbonne. Avec sa part du butin, il se crée une nouvelle vie loin de la délinquance - un job, une femme, un enfant, des amis.
    Et puis, en 2016, il décide de se rendre. Il veut solder ses comptes, retrouver son identité, son fils aîné, et que son cadet grandisse dans la vérité. Il franchit à pieds les Pyrénées, retrouve à Toulouse son avocat Me Christian Etelin, et se rend à la justice. Condamné en 2004 à dix ans de prison par contumace, sa peine est aujourd'hui commuée à cinq ans avec sursis. Il est libre.
    Dans un récit à la fois dur, émouvant mais aussi souvent très drôle, l'ex-punk repenti raconte son incroyable vie de hors-la-loi : les concerts, la drogue, les mauvaises rencontres, le braquage minute par minute, ses années de clandestinité, la rencontre avec sa femme, les peurs, les fuites, les morts. Un texte d'une incroyable humanité.

  • À sa fondation en 1994 par Jeff Bezos, Amazon est une simple librairie en ligne. En 2019, elle est devenue la plus valorisée des grandes sociétés mondiales avec 840 milliards de dollars de capitalisation boursière et plus de 500 000 employés. L'irrésistible ascension d'Amazon, du livre à... tout ce qui peut se vendre, a totalement bouleversé notre quotidien.
    Surtout, Amazon va transformer notre futur : grâce aux métadonnées et à Alexa, l'assistant vocal qui sait tout de nous, la firme entend connaître nos désirs pour mieux les devancer. Elle ambtionne de "cracker" (pour reprendre le terme des hackers) tous les secteurs de la distribution, les uns après les autres : livre, textile, alimentation, pharmacie...
    Aucun empire n'étant éternel, ce livre décortique ce qui fait la force et la puissance stratégique de la firme de Seattle, tout en montrant les limites de cette situation de superdomination, notamment en termes sociaux et fiscaux.
    Mais Amazon est-il notre plus grand objet de crainte ? 870 millions de Chinois utilisent Alipay, le système de paiement d'Ali Baba pour tous leurs achats. En comparaison, les 310 millions de clients Amazon semblent un peu... modestes.

  • Juges en Corse

    Jean-Michel Verne

    « Il ne faut pas rester trop longtemps en Corse. Il faut agir dans la légalité, se garder de certaines fréquentations et, surtout, se tenir éloigné de certaines opérations «barbouzardes». » Ces mots, prononcés par le magistrat Jacques Dallest, révèlent toute la complexité du travail de la justice sur l'île.
    Pressions, menaces, poids des clans et des réseaux, moeurs locales, grand banditisme omniprésent, attentats, coups tordus... Le fonctionnement de la justice insulaire reste très particulier, au moment même où le nationalisme a pris le pouvoir.
    Trois juges et six procureurs qui ont exercé dans l'île jusqu'à aujourd'hui témoignent de leurs difficultés à traiter les affaires. Un enjeu majeur, alors que la Corse pourrait plonger irrémédiablement dans un engrenage dangereux.
    Chacun évoque ses dossiers les plus sensibles. Tous s'expriment avec la volonté de normaliser la vie insulaire et de permettre à l'île de Beauté de poursuivre son développement dans le respect des lois de la République.

  • Rappelle-moi

    Michel Drucker

    Des plateaux de France 2 aux studios d'Europe 1, la vie de Michel Drucker est une perpétuelle effervescence. En contrepoint, il a voulu ce livre, espace intime contre la course du temps. Car le sien, d'une certaine manière, s'est arrêté le 18 avril 2003, quand au petit matin il a appris la mort de son frère Jean, l'idole de son enfance, l'interlocuteur privilégié de sa vie d'adulte. Il est des disparitions dont on ne se remet pas... Homme de télévision lui aussi, patron de chaîne, fondateur de M6, Jean Drucker entretenait avec son cadet un dialogue ininterrompu. Rappelle-moi est le prolongement de leurs conversations où, quand ils ne parvenaient pas à se joindre directement (chacun étant tout de même assez occupé !), les deux frères se laissaient ce rituel message.
    L'intime s'y mêle au public, des passages très émouvants révélant un Michel Drucker qu'on ne connaissait pas (le jour de la mort de Jean, ses obsèques, le retour à Compiègne, où leur père fut interné pendant la guerre) ouvrent sur des moments plus légers retranscrits avec beaucoup de drôlerie (le portrait de leur mère, Johnny voulant à tout prix descendre en hélico sur le Stade de France). On y vit les coulisses d'émissions sous haute tension (Jacques Chirac, Domenech...). On y pèse à travers des portraits inattendus (Belmondo, Ferrat...) la valeur de l'amitié dans ce milieu plutôt réputé pour sa cruauté et son hypocrisie.
    Conviant le lecteur à partager une relation fraternelle d'une rare qualité, Michel raconte à Jean les moments forts de sa vie et de sa carrière ces dernières années, les rencontres qui l'ont marqué, l'évolution de la télévision (leur " drogue " commune), le rôle de chef de clan que son aîné lui a légué, tout ce qu'il aurait voulu lui dire et qu'il ne lui a pas dit, par pudeur, parce qu'on croit toujours qu'on a la vie devant soi.
    Avec ce livre d'hommage mais aussi de lucidité, l'autodidacte qui est devenu l'ami des stars, le confident des politiques et l'une des personnalités les plus aimées des Français ouvre son coeur comme il ne l'avait jamais fait.

  • Le 7 décembre 2011, un homme vient faire la leçon aux joueurs de l'Olympique de Marseille, pourtant victorieux la veille à Dortmund lors d'un sommet de Ligue des Champions. Dans un huis-clos étouffant, il les met en garde contre leurs « fréquentations nuisibles », contre ces voyous qui rôdent au centre d'entraînement. Cet homme, c'est le chef de l'État lui-même ! En visite officielle dans la cité phocéenne, Nicolas Sarkozy a fait un crochet au stade Vélodrome. Que se passe-t-il pour qu'un président de la République éprouve le besoin de dénoncer l'emprise du Milieu sur le foot français ? Comment en est-on arrivé là ?
    Les Parrains du foot brosse, de Paris à Nîmes en passant par Lens, Créteil et Lyon, le portrait d'un sport marqué par les extorsions de fonds, les matchs truqués, les magouilles sur les transferts, les joueurs séquestrés parce qu'ils n'ont pas choisi les bons agents - ceux qui servent de prête-noms à des braqueurs -, les règlements de compte aux abords des stades....
    Grâce à des centaines de témoignages et de documents inédits, Les Parrains du foot révèle les secrets inavouables qui unissent les mondes du ballon rond et de la mafia dans la plus grande opacité : les liens entre l'Olympique de Marseille et les truands corses de la Brise de mer, puis des Bergers-braqueurs ; les magouilles autour des paris que ces liens sulfureux entraînent ; les manoeuvres des agents de footballeurs qui oeuvrent en réalité pour le grand banditisme ; l'influence démesurée de certaines familles corses au sommet de grands clubs français ; ou encore l'émergence de nouveaux caïds de la drogue, issus des Cités, qui ont la main sur le porte-monnaie des footballeurs...
    Un livre choc, fruit de trois années d'enquête, par trois journalistes chevronnés.

  • En ligne

    Maxime Valette

    Être entrepreneur dans l'univers du Web, c'est comme piloter un avion. Il faut connaître sa destination (bien définir la finalité et l'ampleur de votre projet) tout en veillant au confort des passagers (les utilisateurs doivent aimer ce que vous proposez) et à celui de l'équipage (vos collaborateurs). Il faut aussi savoir faire face aux turbulences, chaque jour apportant son lot de surprises, de déceptions, de bonnes ou de mauvaises nouvelles. Enfin, pour arriver à bon port, il faut connaître les codes de l'environnement complexe des start-up et être prêt à tout affronter. Et qui de mieux qu'un fin connaisseur pour indiquer le chemin ?
    Maxime Valette donne ici ses astuces pour aider celles et ceux, jeunes ou moins jeunes, qui voudraient se lancer. Pour cela, il raconte son expérience de Web entrepreneur et revient sur ses réussites... comme sur ses erreurs. Toutes les étapes sont détaillées, de la formation à l'entrepreneuriat au management d'une équipe qui grandit, en passant par la levée de fonds, les risques, la pérennisation du projet ou encore la fidélisation d'une communauté d'utilisateurs.
    Mais pour réaliser son projet Web et s'épanouir dans sa nouvelle vie professionnelle, il ne suffit pas de suivre des règles. Encore faut-il être passionné et faire preuve, sans relâche, de détermination. L'énergie de Maxime Valette est contagieuse... Il vous donnera envie de tenter l'aventure !

  • « Mon quotidien a toujours été occupé, habité, envahi par les objets, et mes jours guidés par le plaisir de chiner. Grâce à mes boutiques, grâce à «Affaire conclue», je peux poursuivre l'un des enjeux de mon existence : sublimer des objets qui ont jalonné le parcours de certaines personnes, les faire entrer dans la vie d'autres, et, de main en main, leur permettre de traverser les années, les époques. » Depuis août 2017, Julien Cohen est une des vedettes d'« Affaire conclue », l'émission animée par Sophie Davant sur France 2. Chaque jour, des hommes et des femmes viennent présenter sur le plateau un objet de famille insolite, précieux ou quotidien, à une assemblée d'acheteurs spécialisés dans la brocante, qui vont devoir enchérir pour l'emporter. Parmi ces acheteurs, Julien Cohen, devenu la coqueluche des téléspectateurs.
    Mais qui connaît l'itinéraire de cet autodidacte touche-à-tout, parieur dans l'âme ? Serial entrepreneur, il est passé par la publicité, les télécoms, l'immobilier, et se trouve aujourd'hui à la tête d'une société de coursiers et de plusieurs magasins aux puces de Saint-Ouen et à l'étranger. Pour lui, la vie est un jeu - or, comme chacun sait, la chance sourit aux audacieux...

empty