• La forge au loup

    Françoise Bourdon

    • Pocket
    • 17 Avril 2003

    Les ardennes au début du xxe siècle.
    Hermine a juste vingt ans lorsqu'elle épouse séverin et part vivre à la lombarde, la propriété familiale où règne en maîtresse absolue la redoutable mme lecoeur. la jeune femme se passionne rapidement pour la forge au loup, la prospère fabrique de boulonnerie que dirige sa belle-mère. à la mort de celle-ci, hermine reprend seule les commandes de l'usine. elle doit alors affronter les tourments d'un destin marqué par la guerre, la trahison et les amours manquées, portée par cette passion qui l'anime pour sa terre, sa maison et les siens...

    Ajouter au panier
    En stock
  • Au milieu du xixe siècle, la saga de deux familles ardennaises, les lefort et les warlet, dans l'univers rude de l'ardoise, industrie locale et tradition séculaire.
    En 1863, les ardoisières du domaine " les ecaillères ", gérées par eugène warlet, font vivre tout un bourg. ardoisiers, les lefort le sont aussi depuis des générations et travaillent pour les warlet. bertrand warlet, né d'une union mal acceptée entre les deux familles, reprend les rênes de l'entreprise avec une main de fer. les " écaillons " ne l'acceptent pas et lui préfèrent la fille d'eugène warlet, benjamine, passionnée d'ardoise.
    Malgré les coups bas de bertrand et un lourd secret de famille, celle-ci continue de se battre corps et âme pour l'entreprise familiale. grâce à des investissements technologiques et à des progrès sociaux, les ardoisières warlet constituent une entreprise phare. mais la guerre de 1914-1918 fait tout basculer. qui pourra ensuite reprendre en main les ecaillères ? les hasards de la vie réservent parfois quelques surprises.

  • Au xixe siècle, dans un village du sedanais, une jeune fille, initiée au tissage du drap, rêve d'autres horizons.

    En 1869, le village de saint-blaise est entièrement consacré au tissage à la main du drap. joséphine, dix-sept ans, étouffe dans la maison familiale oú le métier à tisser prend toute la place. contre l'avis de son père, elle décide de partir pour sedan. là-bas, elle tombe amoureuse de jérôme, le fils de la puissante famille desprez, propriétaire d'une fabrique de draps depuis près de deux siècles. très amoureux, ils projettent de se marier malgré l'opposition de la tyrannique mère du jeune homme, mais la guerre de 1870 va bouleverser leur destin.
    Seule face à la famille desprez, joséphine décide de se venger des souffrances qu'elle lui a infligées et de s'allier à ses concurrents. une lutte sans merci s'engage alors. françoise bourdon signe un magnifique roman d'amour et de passion pour un métier aujourd'hui disparu, le tissage à la main du drap, avec, en toile de fond, la guerre de 1870 et la tragédie de bazeilles.

  • Le bois de lune

    Françoise Bourdon

    • Pocket
    • 19 Mai 2005

    le domaine de la croix-haute, au coeur des ardennes, s'étend sur des hectares et des hectares de chênes et de pins sylvestres.
    héritier d'une longue lignée de bûcherons et de chasseurs, clément descharmes appartient depuis toujours à cette âpre et mystérieuse terre forestière. mais cette forêt, qui semblait diriger sa vie, va aussi changer son destin. quand il rencontre la sauvage et rebelle eloïse, fille des bois élevée par un vieil anarchiste, il rompt ses fiançailles avec julia, dont les parents possèdent une saboterie dans la région.
    les amants se heurtent alors à de lourds secrets de famille qui les séparent malgré eux. monde fermé et solitaire, les ardennes sont aussi le théâtre de tous les conflits de l'europe. les drames de la guerre de 1870 ont séparé eloïse et clément. les bouleversements de 14-18 peuvent les rapprocher de nouveau...

  • A vingt-trois ans, Raffaele a des rêves plein la tête, le coeur généreux et une passion pour la photographie. Depuis la mort de sa mère, elle a dû mettre ses aspirations de côté pour veiller sur ses frères et soeurs. Mais le destin lui offre la chance de rencontrer son écrivain préféré, Sacha Aubanel, de passage à Menton. Celui-ci, attiré par le mélange de fragilité et de fraîcheur de la jeune fille, lui propose de le guider dans la cité. Moments enchantés pour l'un et l'autre : elle est sous le charme ; lui aussi, mais son coeur est déjà pris. Et puis Sacha vit loin, à la lisière du pays franc-comtois, dans une nature secrète qui l'inspire et adoucit tant bien que mal le manque de son frère, disparu mystérieusement.
    Mais, si le chemin vers le bonheur est semé d'embûches, sinon de cruelles vérités, la demoiselle du Sud et l'homme du Nord savent qu'il en vaut la peine...

  • En 1729, Nicolas Ruinart, propriétaire d'une prospère maison de drap, abandonne définitivement son commerce pour se lancer dans le « vin de bulles », qui coule à flots dans l'entourage du roi à Versailles. La première maison de champagne est née...
    Alors que tout les sépare, les Ruinart, riches notables champenois, et les Verzenay, hommes de la terre et de la vigne, vont unir leurs destins pour la gloire d'un des plus prestigieux savoir-faire français.
    À travers le parcours croisé de ces deux familles - dans lesquelles on est chef de maison ou maître de cave de père en fils - ce sont presque deux siècles de vie champenoise qui sont brossés, du début du XVIIIe siècle à la fin de la Grande Guerre, dans cette fresque qui mêle personnages fictifs et réels.

  • La vie de Gabrielle Renard est un roman. Un roman vrai et en couleurs qui commence en 1894, quand, toute jeune, elle quitte sa Champagne natale pour devenir bonne à Paris chez les Renoir. Sa beauté simple mais rayonnante lui vaut de poser bientôt pour le célèbre peintre. Egalement nourrice du petit Jean, le futur cinéaste, elle contribue grandement à son éducation. De cette complicité, de cette tendresse, Renoir saisit sur la toile les instants pleins de grâce. Gabrielle suit la famille au gré de ses pérégrinations et de ses secrets, et côtoie de grands artistes : Manet, Degas... Toujours disponible quand le maître la réclame comme modèle, toujours admirative, de plus en plus experte en art...
    Ainsi va la vie hors du commun de Gabrielle dans l'intimité de deux artistes majeurs du xxe siècle.

  • Dans la vie de Lara, il y a la musique, la nature, la rêverie. Professeur de collège près de Troyes, elle joue du violoncelle au sein d'un orchestre symphonique. Elle habite avec sa grand-mère et son jeune frère Julien qui peine à surmonter le traumatisme de l'accident mortel de leurs parents, neuf ans plus tôt. Alors Lara s'évade lors de promenades solitaires sur son setter. Au village de Creney, elle aime se recueillir devant le monument aux cinquante-trois martyrs. Le visage photographié d'un résistant de vingt ans la trouble tant. Ne ressemble-t-il pas à celui qui hante ses rêves, la nuit ?
    Un jour, en visitant des ateliers d'artistes, elle rencontre Audran Mondeville, verrier, la trentaine séduisante. Et pleine de mystère. Sans rien se révéler de leurs passés respectifs - à la demande d'Audran -, ils tissent une relation secrète.
    Mais tout finit par se savoir au village, et leur liaison ne plaît pas à tout le monde...

  • Jeune enseignante, Sophie Mazet a dû se fabriquer un profil « tout-terrain » pour faire face au niveau très variable des élèves de son lycée de ZEP (qui va de la classe de « remobilisation » - composée d'adolescents sortis du système scolaire - à l'hypokhâgne). Très vite, elle se trouve confrontée à des jeunes gens capables de croire sans réserve aux informations les plus farfelues, voire les plus effroyables. L'actualité récente l'a souligné, on ne peut compter uniquement sur l'école pour former des citoyens éclairés et, face à la complexité du monde, des repères sont plus que jamais nécessaires. En 2011, puisant son inspiration dans une déclaration du célèbre linguiste Noam Chomsky, selon lequel un « cours d'autodéfense intellectuelle devrait être obligatoire dans tout système d'éducation qui se respecte », elle se lance et invite les élèves de son lycée à s'initier avec elle à l'« esprit critique ». Le cours est un succès qui déborde les frontières de l'établissement. Des intellectuels tels que Tzvetan Todorov, Caroline Fourest, Abdelwahab Meddeb et Catherine Kintzler acceptent d'y participer. France Inter lui consacre une émission. Son adaptation sous forme de livre grand public s'impose alors naturellement.
    Composé de neuf chapitres thématiques, assortis d'une « alerte paranoïa » et d'une « boîte à outils », ce manuel propose d'apprendre à décrypter toutes les formes de discours dont la visée est trop souvent de nous manipuler : qu'il s'agisse du discours politique ou du discours publicitaire, en passant par le discours conspirationniste, de l'infotainment, des séries télé, des pseudo-sciences ou des extrémistes de tout poil.
    Original, drôle, accessible et intelligent, cet ouvrage à l'usage des jeunes générations est aussi un formidable outil pédagogique destiné aux adultes, parents ou enseignants qui souhaitent combattre efficacement propagande, langue de bois, intox, raccourcis, amalgames, fausses rumeurs et psychoses en tout genre.

  • 1980, Pervenche, la jolie quarantaine, agricultrice, vit avec ses deux filles dans un hameau au coeur de la vallée de l'Armance, en Champagne. Huit ans plus tôt, son mari est décédé. Le manque dû à son absence s'estompera-t-il un jour ?
    Pervenche aimerait tant changer de vie... Tout est bouleversé lorsque le manoir de Silvabelle a un nouveau locataire. Ce lieu, autrefois propriété de la famille de Pervenche, représente beaucoup pour elle. Elle y a grandi, avant que la guerre lui vole tout.
    Bien que très courtisée, Pervenche est intriguée par le châtelain, Mehiel, luthier, qui aime vivre près de la nature et des animaux. Qui est cet homme, assez fou ou courageux pour braver le mauvais sort lié au manoir ? Et pourquoi est-il venu s'installer à Silvabelle ?

  • En apparence, Hélène Lemaire affiche la réussite de celle qui a su tout concilier : un mariage au long cours, une vaste exploitation viticole en Champagne, deux ados épanouis. Dans l'intimité, c'est une femme brisée dans son coeur et sa chair. La séparation devient bientôt sa seule voie de secours. Quel qu'en soit le prix : la solitude, les manigances de l'ex-mari, l'abîme qui se creuse entre son fils et elle... A bientôt quarante ans, la perspective de recommencer à zéro n'effraie pas Hélène. Au bout du tunnel, la possibilité d'une autre vie ? Comme en écho au retour à la liberté de sa mère, Gaby livre son expérience d'adolescente en devenir et de témoin lucide de la dissolution d'un couple.

empty