• De Tourrettes-sur-Loup, sur les hauteurs de Nice aux beaux quartiers de Paris, quatre générations de femmes libres, vibrantes, indépendantes vont se succéder entre 1879 et 1945.
    Il y a d'abord Rosine, fille de modestes paysans, qui quitte, enceinte, son pays de la violette pour devenir une courtisane en vue de la capitale. Sa fille, Eloïse, mène une vie plus rangée près de Lyon auprès de son mari instituteur. Suivront Emma aux amours ardentes, créatrice de mode qui traverse intensément les Années folles, et sa fille Béatrice, « nez » de talent dans la ville de Grasse.
    C'est la culture de la violette, fleur à parfum par excellence, qui scellera le destin de ces quatre héroïnes de coeur et de passion.
    />

    Ajouter au panier
    En stock
  • Haute-Provence, 1890. Anna, jeune amandière, se croyait promise à Martin, héritier d'un riche producteur aptésien de fruits confits. Or, sans explication, celui-ci épouse une fille de notables.
    Seule sa passion pour les amandiers donne désormais un sens à la vie de la jeune femme. Lorsqu'elle rencontre Armand, pâtissier amoureux des traditions provençales, elle réalise un vieux rêve et fabrique le meilleur des nougats.
    Tous deux se battent pour développer leur confiserie, installée à Rouvion, un village du plateau de Sault.
    Elle croit avoir retrouvé le bonheur auprès de sa petite fille aussi. Mais la guerre de 1914, les révélations de Martin, les actes de résistance au pied du mont Ventoux vont mettre à l'épreuve la courageuse Anna.

  • David et Hannah sont complices depuis toujours. Leur amour a grandi avec eux, à l'ombre d'un tilleul. Mais, en 1933, l'antisémitisme et la guerre menaçant, David sait qu'il doit quitter Berlin, à cause de sa religion, et donc s'éloigner d'Hannah. Il se réfugie avec les siens dans la Drôme provençale, une terre d'accueil protestante. Durant les heures les plus sombres, David va s'engager dans la Résistance, Hannah fera preuve d'un courage exemplaire auprès de familles juives persécutées.
    Séparés par les drames, les années, la guerre, pourront-ils se retrouver et offrir une nouvelle chance à leur amour ?

  • Née avec le siècle dans un petit village des hautes-alpes, emilie carles est la seule, des six enfants de sa famille, à poursuivre ses études.
    Et à quel prix ! pas question, chez ces paysans obligés de travailler d'arrache-pied pour survivre, de se passer d'une paire de bras valides. les journées d'emilie sont donc doubles : aux champs et à l'école. a seize ans, elle quitte sa vallée pour paris, afin d'obtenir son diplôme d'institutrice. monde nouveau, idées nouvelles. revenue enseigner au pays, emilie apprend à ses élèves la tolérance, le refus de la guerre et la fierté de leurs traditions paysannes...
    Le best-seller légendaire qui a déjà conquis des millions de lecteurs.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Après un long exil forcé, Pablo retrouve le ciel bleu et les paysages de son enfance, entre garrigue et montagnes provençales. Rares sont ceux qui voient son retour d'un bon oeil.
    N'est-il pas le fils adoptif d'Adrien, surnommé « le Fada », cet homme à la vie pleine d'ombres et de drames, qui avait pour le village de trop ambitieux desseins ? Convoqué pour l'ouverture du testament d'Adrien, Pablo hérite d'une jolie fortune. Et des dernières volontés du défunt, lequel a enterré avec lui un terrible secret.
    Pourquoi, depuis l'arrivée de Pablo, les grandes orgues résonnent-elles dans la vieille chapelle désaffectée ? Pourquoi Gaëlle, qu'il n'a jamais cessé d'aimer, le fuit-elle ?
    Pablo saura-t-il dissiper les rancoeurs au sein du village et reconquérir le coeur brisé de Gaëlle ?

  • À la Combe aux Oliviers, la famille Valentin - Ulysse, le père, Armide et Lucrèce, ses deux filles - vit au rythme des saisons. Tout comme son père, Lucrèce, la cadette, a la passion de l'olivier. Quand, au lendemain de la Grande Guerre, elle prend la direction du domaine, elle consacre sa vie à ses arbres, au nombre desquels Noé, le plus vieux, son confident des bons comme des mauvais jours.

    À l'aube d'une vie nouvelle, tout bascule. Veuve et mère d'une petite Aurélie, cette femme entière conquiert le droit de vivre de nouvelles amours, traverse la Seconde Guerre en résistante et surtout se bat pour sa fille, atteinte de la poliomyélite, autant que pour la survie de ses oliviers.

  • 1919. Paul Mailfait, médecin, quitte ses Ardennes natales pour oublier les atrocités de la guerre, la mort de sa femme et de leur enfant sous les bombardements. Grâce à un ami sériciculteur près de Grignan, il s'intègre à sa région d'adoption et découvre une vie rude, rythmée par les travaux des champs. Mais il se refuse à tout nouvel amour. Jusqu'à sa rencontre avec Nevart, Arménienne à la beauté saisissante. Venue d'Alep après la tragédie de 1915, elle a été recrutée à Marseille pour travailler au moulinage. Installée dans un mazet abandonné, Nevart cultive la lavande sur un lopin de terre caillouteuse. Paul l'aime, mais la différence d'âge étant trop grande, il sait qu'il devra s'effacer. Passent les années... La jeune femme acquiert un alambic, rachète des terres, s'enrichit. C'est l'âge d'or de la lavande. Mais la situation internationale devient préoccupante. En 1935, des réfugiés venus d'Allemagne choisissent cette terre d'accueil, tel Erich Schwabele, Juif allemand. Entre Nevart et lui, c'est l'amour fou, irrésistible, tragique aussi à l'approche de la guerre...

  • Dans le Comtat venaissin. Augustin Vidal a prospéré grâce à la culture de la garance, plante qui fournit aux teinturiers un rouge incomparable. Il a transmis sa passion à sa petite-fille, Camille. En 1829, lors de la foire de Beaucaire, celle-ci rencontre Félix, qu'elle éblouit par sa « beauté du diable ». Mais quel avenir commun peuvent espérer l'héritier d'un indienneur avignonnais bonapartiste et la petite-fille d'un garancier élevée dans les valeurs républicaines ?
    Hantée par le secret de sa naissance, Camille va envers et contre tout aller au bout de son destin, se consacrer à la garance, et épouser l'homme qu'elle aura choisi...
    D'hier à aujourd'hui, toutes les couleurs de la Provence.

  • Dans ce roman où se mêlent saveurs provençales, plaisirs éphémères, amour et suspense, défile la chronique intimiste et bouleversante de celles et ceux qui, en se rebellant contre l'inacceptable et en le dénonçant, ont donné une nouvelle dimension à leur existence et à celle de leurs contemporains.
    En 1936, la Rose des Vents figure parmi les plus charmants hôtels du rivage méditerranéen et Solange, la propriétaire, veille sur la destinée de celui-ci.
    Parmi les habitués ou les voisins de l'établissement, se sont installés des exilés allemands : artistes pour la plupart qui, à l'exemple du Munichois Ernst, ont fui l'Allemagne dès les débuts du nazisme afin de sauver leur vie, défendre leur liberté d'expression et dénoncer la terreur qui sévit sur leur ancienne patrie.
    A la Rose des Vents, ultime refuge, les destins se croisent, les amours se tissent et les rivalités s'exacerbent.
    Solange parviendra-t-elle à protéger un lieu d'exception que beaucoup envient ? Entourée de Philippe, séduisant et intrépide pilote d'hydravion, de l'idéaliste et attachante Marianne, la jeune femme luttera sans se décourager contre l'injustice, les complots larvés et le danger.

  • L'honneur... telle est la raison d'être de Victor Cousin, comte de Salèse. A Cannes, il promène sa haute stature avec l'aura d'un aventurier moderne. Comme d'autres notables, il se rend le mardi soir dans une « maison » tenue par la respectable Juliette. Mais il est déjà sous le charme d'une jeune fille perdue qui va bouleverser sa vie.
    Des vies, il en a tant vécu... Né en 1908, Vittorio, enfant choyé d'un couple piémontais, a grandi dans les ruelles populaires du Vieux-Nice au sein d'une communauté immigrée solidaire. Bientôt orphelin, il va régner en chef incontesté dans plusieurs quartiers, rançonnant les riches au profit des déshérités. Jusqu'au jour où, sous la menace de bandes rivales, il doit fuir... Fuir Nice pour les montagnes.
    Mais comment survivre, seul, démuni, sans espoir de retour ?

  • Hélène et Elvire, jumelles rousses comme le feu et l'orge, sont filles de forgeron. Marquées par les brimades subies dans leur enfance - à l'école on ne leur pardonnait pas d'être nées pauvres -, elles décident d'user de leur beauté et de leur intelligence pour réussir. Elvire se fait embaucher chez Albert Maillan, le principal producteur de roses du pays. Dans son laboratoire, il cherche à percer les mystères de cette fleur fascinante. Ambitieuses, Elvire et Hélène imaginent une machination diabolique...

    Un enivrant Parfum de rose.

  • « ? Des usurières, des femmes habiles en droit, des dévoreuses insatiables ! Depuis des siècles, elles nous mènent la vie dure, nous spolient, nous ridiculisent, apitoient évêques et papes en invoquant le seul prétexte qu?elles sont de pauvres moniales, et qu?elles subissent toutes les injustices que le seigneur a fait naître sur cette sainte terre. Elles savent faire parler d?elle. Elles prêchent, osent distribuer les sacrements et montrer à leur façon la voie du salut. Mon pauvre Cornélius, s?il n? y avait pas les femmes, nous aurions tout pour rien, l?existence serait sereine, mais en réalité c?est pisser chaud pour boire froid. » Au XVIe siècle, en Provence, le moine Cornélius est mandaté par l?abbaye de Saint-Victor à Marseille pour enquêter sur les religieuses du couvent de la Celle, près de Brignoles. Les plus hautes sphères du royaume et du clergé veulent fermer ce lieu réputé malsain et si peu catholique, réputé pour ses débauches? Enviées et jalousées car indépendantes et puissantes, les bénédictines de la Celle, toutes issues de l?aristocratie, sont accusées des plaisirs de la chair et autres vices? Cette mauvaise réputation remonte à Garsende de Sabran, la première abbesse, qui, au XIIIe siècle, fit du couvent une abbaye royale prestigieuse jouissant, fait exceptionnel, de la protection des papes. Un statut et une puissance intolérables pour les hommes du clergé de Saint-Victor autant que pour le pouvoir royal, Mazarin en tête, et qu?ils entendront remettre en question, par tous les moyens. Y compris la calomnie.

  • En 1951, tombé sous le charme de la région, un jeune couple anglais achète pour une bouchée de pain une auberge abandonnée sise sur une rive de la Siagne. Durant l'Occupation, l'ancien hôtel du Pont fut le théâtre de transactions et d'activités peu recommandables sous l'impulsion de ses propriétaires, les Boutarel.
    Or, peu à peu, les murs de l'endroit délivrent leurs noirs secrets... Un artisan, Louis Reboux, découvre un paquet de lettres dénonçant des faits abominables. Ces lettres sont signées d'un énigmatique employé, dont les Boutarel, décidément sans scrupules, ne se méfiaient pas...

  • Poursuivi par la police pour excès de vitesse, Benoît abandonne sa voiture au bord d'une route. Il se perd dans les fourrés de la montagne de Lure où il croise le chemin d'Azza, à la beauté troublante, qui veut échapper à un mariage forcé. Alors que l'hiver commence à sévir et que Benoît est dépourvu de tout, Azza, elle, a tout prévu puisqu'elle avait organisé sa fuite. Munie de provisions et de vêtements chauds, elle compte se cacher un mois durant, jusqu'au 24 décembre, date de ses dix-huit ans. Hasard, destin ? Benoît attend aussi ce jour où sa famille doit se réunir pour une histoire d'héritage...
    Parviendront-ils à résister, seuls, à l'hostilité du froid et de la neige, tout en essayant d'échapper à leurs poursuivants ? L'avocat à l'avenir brillant, mais piètre Robinson, et la belle indocile, maligne et pleine de ressources, sauront-ils surmonter leurs différences afin de laisser libre cours à leur irrésistible attirance ?

  • Ancien médecin-chef dans la marine, Bertrand Larivière décide de rentrer en France, dans sa propriété de la montagne Sainte-Victoire. Il est accompagné d'une orpheline indochinoise qu'il a sauvée de la noyade et adoptée. Au village, l'adaptation est difficile pour la petite Lan, six ans. Bertrand reprend le domaine de Sauveterre, jusque-là confié aux soins d'un paysan qui, se sentant dépossédé, cherche par tous les moyens à lui nuire. Lan grandit dans le cadre protégé d'une institution religieuse. Lorsqu'elle revient à Sauveterre, elle découvre avec fascination la campagne aixoise. Au cours d'une promenade, elle rencontre le peintre Cézanne avec lequel elle tissera une belle amitié. A la mort de Bertrand, épuisé par les épreuves et la maladie, Lan choisit de continuer à vivre à l'ombre de la Sainte-Victoire, là où désormais se joue sa vie.

  • Belle orpheline de dix-sept ans, Eloïse, que l'on surnomme « Malamour », a grandi recluse dans un couvent d'Avignon. En cette fin du XVIIIe siècle, la révolution est en marche, bientôt nobles et miséreux seront égaux devant la loi. A l'exception des habitants du Comtat Venaissin, propriété de l'Eglise entre mont Ventoux et vallée du Rhône, où sévissent pillages, famines et massacres. Révoltée par tant d'injustices, Eloïse part en croisade afin de prêcher pour un Comtat rattaché à la république naissante. De sa Provence natale jusqu'à Paris, partout sa détermination impressionne et son charme, puissant, opère auprès d'hommes influents. Alors que délation et trahison sont monnaie courante, Eloïse, risquant sa vie à tout instant, découvrira-t-elle le secret de son incroyable filiation ?

    Une page méconnue de l'histoire de la cité des papes.

  • Les heritieres de la salamandre Nouv.

  • 1919. A Cotignac, en Provence, Jeanne, héritière des Restanques, doit veiller sur la destinée de la bastide familiale, de ses oliviers et de ses amandiers. Pour les sauvegarder, la jeune femme décide de lancer sa propre fabrication de nougat. Ni les obstacles, ni les jalousies, ni sa passion contrariée avec un jeune négociant marseillais ne la découragent.
    Sa rencontre avec Jérôme, brillant botaniste, changera-t-elle le cours des événements et rendra-t-elle au domaine les échos du bonheur d'antan ?

    Un roman provençal, tout de senteurs et de sensualité.

  • Au xixème siècle, albin bonfante est considéré comme le plus grand fresquiste du pays.
    On le charge de remettre sur pied une chapelle abandonnée à sospel, entre menton et nice. le commanditaire de l'entreprise n'est autre que le redoutable comte de castellaras, qui règne en seigneur absolu sur ses terres. albin et les bâtisseurs s'attellent avec passion à leur tâche, jusqu'à ce qu'une jeune fille étrange et mystérieuse, élevée parmi les loups, fasse son apparition.

  • Des prémices de la Grande Guerre à la Libération (Le Vieux Port), puis de 1944 à la veille de Mai 68 (Notre-Dame-de-la-Garde), les destins des Portallan, nobles terriens provençaux, et des Barutti, immigrés italiens, se sont croisés, heurtés, pour finalement se mêler.
    Alors que, dans les rues de Marseille, se lèvent de nouveau les poings de la révolte, que leurs enfants vivent leurs premières aventures sentimentales et professionnelles, voici venu, pour Hélène et Sandro, le temps des réussites de carrière et des incertitudes de la passion. Engagée dans le combat des droits des femmes, la défense de l'environnement et l'affrontement direct avec l'extrême droite, Hélène Barutti-de Portallan, que tous appellent désormais la " Mamy verte ", ouvre la voie politique à un de ses fils, Clément, ancien capitaine de l'Olympique de Marseille, devenu homme d'affaires.
    Dans la ville, la crise économique n'a jamais été aussi grave. L'industrie et le port sont exsangues. Le chômage atteint des sommets inconnus. Les espoirs insensés placés dans la création de Fos-sur-Mer sont largement déçus. Les vagues de l'immigration sont de plus en plus mal supportées. Pourtant, à la veille du XXIe siècle, Marseille la rebelle, encore une fois, relèvera la tête sous le choc des ethnies et des cultures - comme en 600 avant J.-C., quand Cryptis et Protis fondèrent la cité.

  • La Combe aux Oliviers.
    Une grande saga familiale traversant tout le xxe siècle à travers le destin de Lucrèce Valentin qui consacrera sa vie à la sauvegarde du domaine familial de la Combe et de ses oliviers.

    La Nuit de l'amandier.
    Trois générations de femmes de la fin du xixe au xxe siècle. D'Anna - qui porte en elle l'amour de sa terre, de ses amandiers, arbres millénaires, et se lancera dans la fabrication du nougat - à Rose-Aimée puis Philippine, aux amours difficiles, elles traverseront la guerre, la solitude et les épreuves tout en gagnant, chacune, leur liberté.

  • Iris a - presque - suivi à la lettre les ultimes recommandations de son père, Hippolyte : « Si je meurs, pars de cette ville. Pars très loin, et n'approche jamais la famille Dorian. » Peu après la visite de la richissime Marie-Claire Dorian avec laquelle il s'est violemment disputé, le paisible apothicaire et parfumeur est retrouvé assassiné. Dans une valise que le défunt avait cachée à son intention, Iris trouve de faux papiers, et des cahiers avec des formules de parfum. Sous une nouvelle identité, la jeune femme quitte le petit port breton pour Aix-en-Provence, où elle s'inscrit dans une célèbre école de parfumerie. Ses premières créations, inspirées des formules d'un carnet d'Hippolyte, remportent un vif succès. Son père avait un talent de génie... Mais Iris n'a jamais vraiment rien su de lui, de sa famille, Hippolyte ayant tiré un trait sur son passé. Lors de son apprentissage, elle rencontre Armand, issu de la prestigieuse lignée de parfumeurs Dorian. Son charme, sa prestance opèrent sur elle immédiatement. Elle accepte bientôt de travailler dans les laboratoires de la firme à Grasse. Mais elle ne peut révéler ses véritables motivations : son amour pour Armand, sa volonté de connaître la famille d'Hippolyte. Et celle de retrouver son assassin.
    Un roman au parfum tenace et envoûtant sur l'univers magique des parfumeurs auquel se mêlent les notes troubles d'une famille au passé chargé de secrets qui côtoient l'horreur de l'idéologie nazie, notamment les Lebensborn (maternités dédiées à la reproduction de « la race aryenne »).

empty