Puf

  • Les «experts» ont popularisé le crime au-delà de tout ce qui avait déjà été réalisé depuis qu'il existe une opinion publique et une presse pour raconter les faits divers. Sans le fait divers, peu de journaux, peu d'opéras, peu de théâtre, peu de films, peu de télévision, peu de discussions au café du commerce ou au petit déjeuner dominical. Non seulement l'émotion populaire participait alors en «voyant» le crime, désormais elle est immergée dans l'enquête.
    Certes, sa version télévisée réussit à faire en 52 minutes, publicité incluse, ce qui mettrait des jours ou des semaines à réaliser dans la vie réelle, mais chacun se sent un peu expert soi-même. Et quand l'ADN ne parle pas, quand l'empreinte n'est pas exploitable, quand il n'y ni écoutes ni interceptions, quand les réseaux sociaux ne permettent pas d'exploiter la bêtise du coupable, alors chacun reste désemparé face à la dure réalité : il faut aussi compter sur l'astuce, l'expérience, la compétence du policier ou du gendarme en charge de l'affaire.

  • Action Directe, Brigades Rouges, Fraction Armée Rouge, années de plomb, une simple parenthèse historique ? Pour savoir si de nouvelles révoltes peuvent engendrer de nouveaux terrorismes, le livre explore les rapports, parfois séculaires mais toujours actuels entre des écrits révolutionnaires et ces violences qui prétendent accélérer ou provoquer une révolution. Que se passe-t- il dans la tête d'un terroriste qui se dit révolutionnaire ? Quelles idées tuent qui ? Quels écrits annoncent ou justifient l'attentat ? Comment dans des démocraties européennes des années 70/80, social-démocrates ou libérales, finit-on par abattre des civils, au nom de masses qui rechignent à se révolter ? Quelles vagues ont précédé, quelles vagues suivront ? Avant de juger ou d'anticiper, il faut commencer par savoir comment, à partir des notions très contestées de terrorisme et de révolution, s'élabore un corpus idéologique, comment il est interprété. Et comment les circonstances transforment parfois des intellectuels d'encre en intellectuels de poudre ou des tueurs en théoriciens. C'est désormais possible avec cette anthologie - sources, confessions, justifications, doctrines, communiqués... - dont se nourrit l'action armée et qui éclaire les mécanismes du passage à l'acte, ses constantes et ses répétitions. Hier, un lecteur attentif aurait sans doute plus prévoir quelles idées déboucheraient sur quelles violences. Regretterons-nous demain de ne pas l'avoir fait maintenant ? Alain Bauer, professeur de criminologie au CNAM, à New York et Beijing. Consultant sur le terrorisme des Polices de New York ou Los Angeles, auteur de nombreux ouvrages sur la police, les questions criminelles ou le terrorisme. François-Bernard Huyghe, docteur d'État en sciences politiques, chercheur à l'IRIS (Institut de recherches internationales et stratégiques), blogger influent, spécialiste de médiologie et des conflits, est l'auteur d'ouvrages sur les rapports entre idéologies, information et violence, comme L'ennemi à l'ère numérique (PUF) ou Maîtres du faire croire, de la propagande à l'influence.

  • Avertissement, VII Glossaire des principaux sigles utilisés, VII INTRODUCTION, Controverses CHAPITRE PREMIER - Le " miracle de New York " New York en 1998 1. De la crise des années 70 à nos jours La criminalité à New York 1968-1998 Historique de l'évolution des budgets et effectifs du NYPD. Évolution de la criminalité Les résultats comparatifs, de 1993 à 1999 Les meurtres à New York, 1958-1999 2. Les arrestations 3. Les effectifs du NYPD 4. La théorie de l'effet démographique 5. Les prisons 6. Un changement d'attitude professionnelle des policiers 7. Des stratégies novatrices de lutte contre la délinquance Les stratégies et initiatives du NYPD, Compstat La méthode Compstat Le déroulement des réunions La nouvelle arme du NYPD : la pratique de la discipline civile Les objectifs de la discipline civile Phase 1 : reconnaître le problème Phase 2 : élaborer une stratégie Phase 3 : mise en oeuvre Les outils d'application 1. Opération " proposition perdue " 2. Opération " vérification de motos " 3. Opération soundtrap 4. Opération " parabole " 5. Opération " tranchant " (cutting edge) 6. Opération " chariot " 7. Lutte contre la vente d'alcool sans licence à des mineurs 8. MARCH (réactions coordonnées sur cibles précises) 9. Programme de responsabilité des propriétaires 10. Opération " interception " 11. Opération " sois en règle ou arrête " (Get legit or Quit) 12. Utilisation des injonctions civiles pour faire face aux récidivistes 13. Intégration du service de liberté surveillée au NYPD 14. Saisies dans les immeubles utilisés pour le trafic de drogue Les résultats La discipline civile : une opportunité pour faire coopérer les secteurs public et privé La création de solutions novatrices La loi sur la réduction des nuisances La loi de confiscation du Code administratif Les lois de confiscation fédérales 8. Dysfonctionnements Les plaintes contre les policiers Le NYPD dans la tourmente : l'affaire Diallo 9. Perspectives CHAPITRE 2 - Société et violence 1. Spécificités 2. Historique synthétique de la criminalité américaine CHAPITRE 3 - La criminalité aux États-Unis 1. Mythes et réalités 2. Les facteurs de criminalité vus par le FBI 3. La mesure de la criminalité Les deux systèmes de mesure de la criminalité Les Uniform Crime Reports (UCR) Le National Crime Victimization Survey (NCVS) Comparaison des deux programmes Uniform Crime Reports 1998 (UCR) Les grandes tendances La criminalité violente contre les personnes Les crimes contre les biens Les crimes racistes ou ethniques, sexuels ou religieux (Hate Crimes) Le taux d'élucidation Les arrestations Les crimes et délits violents contre les personnes Les meurtres Les " meurtres justifiables " Les viols Les vols avec violence Les agressions aggravées ou qualifiées Les crimes et délits contre les biens Les cambriolages Les vols simples Les vols de véhicules Les incendies criminels Les tendances pour 1999 A Washington Horloge du crime 1998 National Crime Victimization Survey Source Bureau of Justice Statistics L'étude des " 12 villes " La victimisation des Indiens 4. Les populations criminelles Le système carcéral Typologie sociale des détenus Violences en milieu carcéral Les mineurs Peine de mort Surpopulation carcérale Prisons privées Situation médico-psychologique des détenus Dispositifs alternatifs Le travail en prison Perspectives

empty