Rocher

  • En franchissant sur la banquise la ligne frontière de changement de date entre les deux îles Diomède, André Coutin a réalisé un rêve géographique d'enfant : passer à pied d'Amérique en Russie. Cette marche tant désirée lui a révélé que le détroit de Béring est un passage primordial de l'homme. Il y a découvert un paradis perdu, la Béringie, et une colonie surréaliste, l'Alaska, un creuset des rêves chamaniques, des caps d'expériences de survie et d'aventures extrêmes. Il y a aussi rencontré des hommes d'énergie brute et civilisée. Après une introduction aux accents de mythologie, qui inclut aussi la grande histoire des migrations de l'Ancien au Nouveau Monde, le récit se poursuit par une passionnante confrontation entre la fin du rêve américain de la dernière frontière et la fin de l'utopie russe du Far East. Le Passage de l'homme est une rhapsodie de moments de vie intense, une histoire de bruit et de fureur écrite par des pionniers obligés de se dépasser dans une nature avec laquelle seul le génie des Esquimaux avait appris à pactiser. Polarisé par le Grand Nord, l'écrivain voyageur André Coutin a trouvé sa Patagonie en Alaska et poursuivi avec les Esquimaux son rêve d'humanité en mer de Béring

empty