• La jeune et fougueuse Julie vit auprès de son père dans la demeure ancestrale des Ségurat, maîtres faïenciers à Moustiers- Sainte-Marie en Haute-Provence. La perte de sa mère, Livia, lors de l'épidémie de peste de 1720, reste une blessure inguérissable qui se ravive lorsqu'on lui remet, le jour de ses vingt-ans, le récit que celle-ci a laissé de sa courte existence.

    Livia, une orpheline, y révèle avoir été manipulée par des aristocrates aixois qui ont fait d'elle l'instrument d'une conspiration diabolique. Elle est parvenue à échapper, à ses bourreaux mais a vécu jusqu'à son dernier souffle dans la crainte de retomber entre leurs mains.

    L'intrépide Julie n'a plus qu'une idée en tête, rejoindre Aix-en- Provence pour venger sa mère. Elle ne sait pas encore qu'elle s'attaque à des hommes fortunés et puissants. Elle a cependant des atouts qui ne seront pas de trop : son adresse à l'escrime et son habileté au pistolet...

  • De Tourrettes-sur-Loup, sur les hauteurs de Nice aux beaux quartiers de Paris, quatre générations de femmes libres, vibrantes, indépendantes vont se succéder entre 1879 et 1945.
    Il y a d'abord Rosine, fille de modestes paysans, qui quitte, enceinte, son pays de la violette pour devenir une courtisane en vue de la capitale. Sa fille, Eloïse, mène une vie plus rangée près de Lyon auprès de son mari instituteur. Suivront Emma aux amours ardentes, créatrice de mode qui traverse intensément les Années folles, et sa fille Béatrice, « nez » de talent dans la ville de Grasse.
    C'est la culture de la violette, fleur à parfum par excellence, qui scellera le destin de ces quatre héroïnes de coeur et de passion.
    />

    Ajouter au panier
    En stock
  • Haute-Provence, 1890. Anna, jeune amandière, se croyait promise à Martin, héritier d'un riche producteur aptésien de fruits confits. Or, sans explication, celui-ci épouse une fille de notables.
    Seule sa passion pour les amandiers donne désormais un sens à la vie de la jeune femme. Lorsqu'elle rencontre Armand, pâtissier amoureux des traditions provençales, elle réalise un vieux rêve et fabrique le meilleur des nougats.
    Tous deux se battent pour développer leur confiserie, installée à Rouvion, un village du plateau de Sault.
    Elle croit avoir retrouvé le bonheur auprès de sa petite fille aussi. Mais la guerre de 1914, les révélations de Martin, les actes de résistance au pied du mont Ventoux vont mettre à l'épreuve la courageuse Anna.

  • En Ardèche, à la fin du XXe siècle. Depuis son imposante demeure de Belle Epine, Honoré Meyran a su faire fructifier la fortune familiale bâtie sur le travail de la soie. Déçu par son aîné rêveur, Antonin, il reporte tous ses espoirs sur son cadet, l'ambitieux Gabriel, pour lui succéder. Un monde sépare Belle Epine des ateliers insalubres de la filature Meyran. Placée là comme ouvrière par son père pour l'appoint qu'apporte son maigre salaire, Colombe ne voit pas d'échappatoire à son avenir misérable quand son destin croise celui de Gabriel.
    Pour la petite Ardéchoise, bafouée, déshonorée, cette rencontre marque le début d'un long chemin parsemé d'épreuves vers la reconquête de sa dignité. Pour l'héritier désigné, elle est la première marche d'une descente aux enfers qui conduira la dynastie à la ruine et à l'infamie...

    Ajouter au panier
    En stock
  • David et Hannah sont complices depuis toujours. Leur amour a grandi avec eux, à l'ombre d'un tilleul. Mais, en 1933, l'antisémitisme et la guerre menaçant, David sait qu'il doit quitter Berlin, à cause de sa religion, et donc s'éloigner d'Hannah. Il se réfugie avec les siens dans la Drôme provençale, une terre d'accueil protestante. Durant les heures les plus sombres, David va s'engager dans la Résistance, Hannah fera preuve d'un courage exemplaire auprès de familles juives persécutées.
    Séparés par les drames, les années, la guerre, pourront-ils se retrouver et offrir une nouvelle chance à leur amour ?

  • 1965. Charlotte Gallet, 93 ans, est bouleversée : son petit-neveu a reçu l'offre d'un promoteur immobilier et veut vendre la Maison du Cap, conçue par le père de Charlotte, l'architecte James Desormeaux, à la fin du XIXe siècle. La demeure sera rasée pour laisser place à un ensemble de villas qui bénéficieront de la vue incomparable sur le bassin d'Arcachon.
    Paniquée, révoltée, Charlotte fait appel à un cabinet d'architectes bordelais afin de demander conseil. Iris, l'une des deux architectes, se rend au cap Ferret pour rencontrer Charlotte et les siens. Fragilisée par une fausse couche récente, Iris est en instance de divorce. Elle tombe sous le charme de la Maison du Cap, comme de ses habitants. Parallèlement, Iris apprend la mort en Espagne de son unique parente, sa tante Anna. Tout en découvrant l'histoire tragique de cette dernière, la jeune femme cherche à remonter le cours du passé et fait sien le combat de Charlotte.

  • En 1883, en Camargue, Noémie Valade, femme de lettres, se remarie avec Frédéric Marescot, propriétaire du mas du Castellar dont il a récemment hérité. Ancien communard endurci par le bagne, Frédéric se consacre avec passion à l'élevage des taureaux de sa manade.
    Noémie a ses blessures secrètes : jusqu'à sa mort, sa belle-mère l'a accusée d'avoir poussé son premier mari au désespoir et au suicide. Elle croit que ce remariage sera un nouveau départ, mais le temps des illusions sera court. Frédéric se montre autoritaire ; il supporte mal le désir d'émancipation de sa femme. Et surtout, il n'a pas tout dit de son passé.
    Une ombre plane dont Noémie a le pressentiment qu'elle rendra leur bonheur à jamais impossible...Avec ce très beau récit, d'amour et de haine, on partage la vie des éleveurs de taureaux, on fait une excursion en Algérie, on découvre la Camargue. Marc Gadmer, Femme actuelle.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Le monde change, les époques se succèdent, pourtant le coeur humain ne varie pas et la quête du bonheur est un continuel recommencement. C'est ce que nous montrent Aurélie, créatrice de santons dans le Comtat Venaissin, Hector, faïencier à Apt, Félicien, paysan des Alpes-de-Haute-Provence, ou Madeleine, ouvrière de la chaussure à Romans, dont les destins s'entrelacent sur plus d'un siècle au fil des générations. Si humbles soient-elles, ces existences n'échapperont pas aux cruautés de la grande histoire ni aux injustices du sort. Mais en dépit de tout, elles resteront portées par l'espérance...
    À travers quatre nouvelles enracinées dans ces terres du Midi qu'elle sillonne avec passion, Françoise Bourdon (Le Moulin des Sources, Le Mas des Tilleuls, Le Fils maudit...) nous livre de magnifiques leçons de vie.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Arcachon, 1849. Léonie lutte pas à pas pour offrir à ses enfants une vie meilleure que la sienne. En 1862, Margot, sa dernière fille, déborde de désirs de bonheur et refuse une existence toute tracée de misère et de labeur. Charlotte, enfant illégitime de Margot, devient photographe et donne vie à Dorothée, une des premières femmes aviatrices. Enfin il y a Violette, la petite dernière, qui entrera dans la Résistance.
    De mère en fille, dans cette maison du Cap qui sera pour chacune un refuge, des femmes farouches forgent leur destin avec une ardeur particulière, pleine de tumultes et de remous. Et dans les plis d'une Histoire qu'elles traversent et imprègnent successivement, elles gagnent une à une ce que leur époque voudrait leur refuser.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Les Cévennes, fin du xviie siècle. Élie vit avec sa femme, Jeanne, et leurs trois enfants sur la terre de Jéricho, un domaine qui se transmet chez les Bragant depuis des générations. La révocation de l'édit de Nantes en 1685 bouleverse cette famille protestante. Les huguenots sont persécutés par les dragons du roi. Élie est chassé de sa terre, séparé de Jeanne et de ses enfants. La famille est dispersée. Chacun doit faire des choix vitaux : abjurer ou fuir, se cacher ou résister...
    Des sentiers de l'exil aux couvents catholiques, des cachots de Grenoble à une troupe de comédiens ambulants, des campements de camisards aux galères de l'Arsenal de Marseille, les Bragant sont happés dans un tourbillon d'aventures et de drames, pourchassés par la haine mais sauvés par l'amour. Une magnifique fresque romanesque pleine de souffle et de suspense.
      Une véritable ode à la liberté d'expression et à la tolérance. Martine Galati, Le Dauphiné libéré.

  • L'odeur de tilleul du paradis perdu.
    1825. Accusé à tort par sa jeune belle-mère d'avoir voulu abuser d'elle, Jean-Baptiste est banni par son père du mas des Tilleuls, bâti au-dessus de Buis-les-Baronnies.
    Passionné comme sa mère par les herbes, les plantes et les fleurs, Jean-Baptiste se promet de reprendre possession un jour du lieu de son enfance. Pour survivre, il devient colporteurdroguiste et sillonne la France pendant neuf mois chaque année pour vendre les plantes médicinales et aromatiques cueillies sur la Montagne de Lure.
    Engagé dans la résistance au coup d'État de Louis-Napoléon Bonaparte, Jean-Baptiste est arrêté. À sa sortie de prison, il apprend qu'il a un demi-frère, Élie, qui sera l'unique héritier du domaine familial.
    Les années passent. Jean-Baptiste a perdu tout espoir de retrouver le Mas des tilleuls quand les événements de la Commune de Marseille mettent Élie sur son chemin.

  • Le Luberon, 1868. Lorenzo ne supporte plus les humiliations de son père, un charbonnier originaire du Piémont, et décide de partir à l'aventure sur les routes de France. Quand il revient au pays, plusieurs années après, sa mère est décédée et sa petite soeur a disparu. Plus vindicatif que jamais, son père le traite publiquement de bâtard le jour de son mariage et lui donne une malédiction... Une nouvelle errance commence pour le jeune homme qui s'estime déshonoré. Épris de justice et de liberté, c'est après bien des combats et des drames que Lorenzo reviendra dans la région de son enfance. À Roussillon, capitale de l'ocre, son destin croisera celui de Virginie, une institutrice émancipée. Et jamais l'espoir de découvrir le secret de ses origines ne le quittera. Un roman tissé de destinées tourmentées, de blessures inguérissables, d'espérances jamais brisées, qui nous transporte dans une Provence illuminée de soleil et de couleurs.

  • L'histoire d'une dynastie de papetiers provençaux, les Viguier. Depuis le XVIIe siècle, cette famille exploite le moulin à papier de Fontaine-de-Vaucluse, village au coeur de la Provence. En 1840, Timothée, l'héritier, épouse la fille d'un fabricant de couvertures en laine. De leur union naît un fils, Elzéar qui reprend le moulin... Au mépris des mises en garde des parents, Elzéar s'éprend d'une jeune femme Clélia, prisonnière d'un terrible secret, qui va peu à peu sombrer dans la neurasthénie. Elle donnera naissance à François, médecin, dont la vie sera brisée par la mort de sa femme lors du tremblement de terre meurtrier de 1909. La guerre de 14-18 frappera durement la vie du moulin. Elzéar, endetté, sera sur le point de vendre... Mais l'arrivée d'un inconnu sauvera-t-il le domaine ?

  • A la Grange de Rochebrune, aux confins des Baronnies, dans le sud de la Drôme, la vie n'est pas toujours facile, et la nature parfois inhospitalière. Quand, en 1918, Pierre Ferri revient chez lui, il est physiquement et moralement détruit. C'est l'amour de sa femme Antonia et la naissance de leur fille Valentine qui vont lui redonner le goût de vivre et le décider à se lancer dans la culture de la lavande. Le second conflit mondial met une nouvelle fois la famille Ferri à rude épreuve. Déchirures de l'Occupation, engagement dans la Résistance... Valentine voit mourir l'homme qu'elle aime, un maquisard. Des années plus tard, elle finira par se marier et par donner naissance à un fils qui, à son tour, reprendra le flambeau de l'exploitation. Mais, à l'aube du XXIe siècle, Alexis peut-il trouver le bonheur et continuer à cultiver « l'or bleu », quand, autour de lui, l'exode rural a vidé les villages et les maisons ?

    Ajouter au panier
    En stock
  • Parmi vignes et oliveraies, champs de lavande et forêts de chênes, dans le secret des mas, des bastides, des villages perchés, joies et drames scandent les destins de Provençaux de naissance ou venus d'ailleurs. Sabine, Pauline, Mathieu et Mélanie, Geneviève, Camille... une ronde de personnages en quête de bonheur et de partage dont les vies se nouent et se dénouent à l'ombre tutélaire du mont Ventoux. À petites touches fines et sensibles, Françoise Bourdon peint dans ces nouvelles une mosaïque humaine magnifique, pétrie d'espérance, portée par une écriture limpide qui vise toujours juste : le coeur du lecteur.

    Ajouter au panier
    En stock
  • À la Combe aux Oliviers, la famille Valentin - Ulysse, le patriarche, Armide et Lucrèce, ses deux filles - vit au rythme des saisons. Tout comme son père, Lucrèce, la cadette, a la passion de l'olivier. Et, au lendemain de la Grande Guerre, elle prend la direction du domaine.
    Après quelques temps de prospérité, tout bascule : veuve et mère d'une fillette, cette femme entière conquiert le droit de vivre de nouvelles amours, traverse la Seconde Guerre mondiale en résistante et surtout se bat pour sa fille, atteinte de la polio, autant que pour la survie de ses arbres.

  • En 1877, lorsque Mélanie découvre la Figuière, c'est une révélation.
    Avec sa tonnelle et ses fenêtres sur le Ventoux, cette grande maison provençale lui apparaît comme le refuge où elle pourra fuir son destin d'enfant de l'Assistance. Oublier la dureté de son premier foyer, échapper aux regards méprisants et à ce métier de cartonnière, si éloigné de ses aspirations. Cependant, vivre à la Figuière signifie épouser Alexis Gauthier, qui l'indiffère, et quitter ceux qu'elle aime.
    Mais elle ne peut laisser passer cette chance... Et dans les reflets verts de l'absinthe qui fait la fortune des Gauthier, Mélanie va puiser l'espoir et la force d'arracher enfin quelques fragments de bonheur à sa destinée.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Marquée à jamais par la tragédie qui a anéanti son peuple et sa famille, Nevart, jeune Arménienne de dix-sept ans, arrive à Marseille en 1915. Seule et bien déterminée à vivre. Elle est rapidement recrutée par une usine de moulinage de la soie, dans la Drôme. Là, elle découvre la lavande et entreprend de la cultiver sur un lopin de terre caillouteuse. A force de ténacité et de courage, elle réalise enfin son rêve et s'enrichit. En 1935, la situation internationale devient préoccupante. Erich Schwabele, écrivain juif allemand, fait alors son apparition au village. Entre Nevart et lui, c'est l'amour fou et irrésistible. Un amour cruellement menacé à l'approche de la guerre...

  • La forge au loup

    Françoise Bourdon

    • Pocket
    • 17 Avril 2003

    Les ardennes au début du xxe siècle.
    Hermine a juste vingt ans lorsqu'elle épouse séverin et part vivre à la lombarde, la propriété familiale où règne en maîtresse absolue la redoutable mme lecoeur. la jeune femme se passionne rapidement pour la forge au loup, la prospère fabrique de boulonnerie que dirige sa belle-mère. à la mort de celle-ci, hermine reprend seule les commandes de l'usine. elle doit alors affronter les tourments d'un destin marqué par la guerre, la trahison et les amours manquées, portée par cette passion qui l'anime pour sa terre, sa maison et les siens...

    Ajouter au panier
    En stock
  • Cézanne.
    Colette.
    Dumas.
    Durrell.
    Giono.
    Mistral.
    Pagnol.
    Renoir.
    Sand.
    Van Gogh.
    Zweig...
    Il y a des affinités électives qui déterminent notre existence, sans que nous y prenions seulement garde...Un champ de lavande sous le soleil implacable de juillet, des oliviers frémissant sous la brise, les premiers amandiers en fleur... images qui ne doivent pas nous faire oublier une autre Provence, plus secrète.
    Il suffit de pousser une porte ornée d'une ferronnerie, de se glisser dans la cour intérieure d'un hôtel particulier, de marcher le long des sentiers de transhumance, d'avoir l'onglée en cueillant les olives fin novembre, juste après la première gelée, pour appréhender la « vraie » Provence, celle qu'on apprivoise peu à peu, et qui finit par devenir notre pays du coeur.
    L'histoire, présente à chaque pas, sublime la lumière, la couleur, la sensualité d'un pays à nul autre pareil, où tout paraît plus fort, plus intense qu'ailleurs.

  • 1899, dans le bocage boulonnais. Flore a grandi là avec son père, dans la ferme fortifiée où ils élèvent des chevaux. Viscéralement attachée à eux, ainsi qu'à sa terre, son pays, elle compte bien préserver cet héritage sacré. Mais une femme seule à la tête d'un tel attelage, cela ne se fait pas. Et comment trouver un mari quand on n'est pas très jolie et un peu boiteuse ?
    À quelques lieues de là, dans la cité de Desvres, vit la belle Esther, qui travaille dans l'estaminet familial et dont la beauté attire tous les regards.
    Entre ces deux jeunes femmes si différentes, un charreton ambitieux sera l'artisan du destin...

    Ajouter au panier
    En stock
  • Au milieu du xixe siècle, la saga de deux familles ardennaises, les lefort et les warlet, dans l'univers rude de l'ardoise, industrie locale et tradition séculaire.
    En 1863, les ardoisières du domaine " les ecaillères ", gérées par eugène warlet, font vivre tout un bourg. ardoisiers, les lefort le sont aussi depuis des générations et travaillent pour les warlet. bertrand warlet, né d'une union mal acceptée entre les deux familles, reprend les rênes de l'entreprise avec une main de fer. les " écaillons " ne l'acceptent pas et lui préfèrent la fille d'eugène warlet, benjamine, passionnée d'ardoise.
    Malgré les coups bas de bertrand et un lourd secret de famille, celle-ci continue de se battre corps et âme pour l'entreprise familiale. grâce à des investissements technologiques et à des progrès sociaux, les ardoisières warlet constituent une entreprise phare. mais la guerre de 1914-1918 fait tout basculer. qui pourra ensuite reprendre en main les ecaillères ? les hasards de la vie réservent parfois quelques surprises.

  • En 1829, dans le Comtat Venaissin, bien peu s'aventurent jusqu'au mas de la Buissonne. Moins par superstition que pour éviter le maître des lieux, Augustin Vidal, un républicain farouche dont la fortune n'a pas tempéré l'humeur. Car Vidal est riche. Riche de la garance, cette racine qui fournit aux teinturiers d'Avignon un rouge sans égal. Sa passion pour cette plante est d'ailleurs la seule chose que l'homme a su transmettre à Camille, sa petite-fille. Ignorant tout de sa mère et du secret de sa naissance, cette belle et fière jeune fille sait ce qu'elle veut : cultiver la garance et épouser l'homme de son choix.

    Ajouter au panier
    En stock
  • En 1869, le village de Saint-Blaise vit au rythme du tissage artisanal du drap. Joséphine, dix-sept ans, étouffe dans la maison familiale où le métier à tisser prend toute la place. Contre l'avis de son père, elle décide de partir pour Sedan.
    Là-bas, elle tombe amoureuse de Jérôme, le fils de la puissante famille Desprez, propriétaire d'une fabrique de draps depuis près de deux siècles. Très épris l'un de l'autre, ils projettent de se marier malgré l'opposition de la tyrannique mère du jeune homme.
    Mais la guerre de 1870 va bouleverser leur destin.

    Ajouter au panier
    En stock
empty