• « La poésie parfois sérieuse,mais pas toujours, de Jean-François Pluviaud fait songer parfois à Jacques Prévert, parfois à Pierre Dac, tout en restant originale, directe et étonnante dans sa sagesse ».

    Après CLINS D'oeIL I (2008) et CLINS D'oeIL II (2009),ce poète quinquagénaire résume avec l'humour et le recul des initiés un itinéraire exceptionnel d'individuation.

  • A la différence des nombreux ouvrages consacrés à l'histoire ou à la symbolique de la franc-maçonnerie, Discours de la méthode maçonnique est un véritable « mode d'emploi » de la méthode maçonnique.
    A l'usage du grand public comme des francs-maçons, Jean-François Pluviaud explique de manière claire et rigoureuse le « pourquoi » et le « comment » de cette suite d'exercices spirituels que sont la pratique des rituels et l'interprétation des mythes et des symboles. Dépouillé de tout un vocabulaire « ésotérique », qui, souvent encombre les ouvrages de franc-maçonnerie, l'ouvrage fait apparaitre la franc-maçonnerie pour ce qu'elle est , c'est-à-dire une véritable «école de l'éveil», une méthode d'accroissement de la conscience et de la lucidité en même temps qu'une école du « savoir-vivre, dans la grande tradition des « écoles » philosophiques de l'Antiquité.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Après une jeunesse aventureuse à l'étranger, Victor est de retour en région parisienne. C'est l'occasion de renouer avec la famille. Et quelle famille ! D'abord, il y a la mère, Thérèse - qui n'est pas sa mère, plutôt sa belle-mère, la seconde épouse du père. Celui-ci ayant disparu, c'est l'occasion de régler des comptes intimes. Par-devant, par-derrière, en buvant comme des trous, rien ne fait peur à nos débauchés familiaux. En revanche, la soeur de Victor, Marianne, n'est pas une belle-soeur, elle, c'est une vraie ; elle n'en est que plus exigeante. De toute façon, une belle-soeur, il y en a déjà une : Célia, l'épouse du frère aîné ; elle aussi en veut pour son compte... Et en outre, elle désire faire tester, téter aussi - allez, ne lésinons pas, on est en famille ! - Aline, une jeune fi lle au pair qu'elle désire engager comme bonne à tout faire (vraiment « tout »). Croyez-moi, le cher Victor n'a pas de temps à perdre devant la télé !

  • ...
    Voilà ce que je dirais et ajouterais; en insistant : "Vous risquez de ne rien comprendre à la Franc-Maçonnerie si, un seul instant, vous oubliez l'idée qui la sous-tend et qui en est la clé : la maçonnerie est un idéal de vie, les maçons, parce qu'ils ont foi en l'homme, en l'esprit, se sentent investis d'une mission dont l'accomplissement passe d'abord et avant tout par la mise en pratique d'obligations et de devoirs essentiellement d'ordre moral et spirituel."

  • Cet ouvrage est une suite de chroniques indépendantes les unes des autres. Elles n'ont aucun lien en apparence mais elles abordent toutes des su- jets qui sont au coeur de la réflexion des maçons : la fraternité, la lumière, le pavé mosaïque, la poésie, la mort, l'humour, les intellos.
    Chacune est un sujet spécifique. L'unité de l'ensemble tient au regard que l'auteur porte, empreint du seul désir de comprendre et d'expliquer, mais elle tient aussi et surtout à son engagement à la Grande Loge de France et au Rite Écossais Ancien et Accepté pra- tiqué qui donne à sa réflexion sa coloration.

  • Cet ouvrage n'est pas une réflexion philosophique, il n'est pas davantage un dictionnaire ;
    Mais, pour des raisons de simplification de lecture, les auteurs ont choisi de classer par ordre alphabétique les différents thèmes abordés.
    Il est une tentative pour rendre présente et vivante la réalité maçonnique, non seulement dans son expression quotidienne, mais aussi dans la structure de sa pensée forgée par sa tradition, son histoire et ses engagements dans le monde.

    Dans cette entreprise, Jean-François Pluviaud et Patrice Corbin ont choisi de procéder par l'exploration un peu plus approfondie des mots les plus représentatifs de son vocabulaire, accompagnée de l'exposé des principaux concepts qui soustendent sa pensée, des valeurs et principes qui la structurent, mais aussi de ses options et combats dans le siècle et, bien sûr, de ses rêves, en un mot tout ce qui constitue l'imaginaire maçonnique.
    Bien qu'ils l'aient voulu très complet cet inventaire n'est pas exhaustif. Certains termes ont pu être omis, d'autres pourrons paraître un peu hors sujet.
    C'est un choix délibéré de leur part, le propos n'étant pas d'établir un inventaire officiel, mais de faire apparaître un portait de la maçonnerie telle qu'elle est dans sa pratique quotidienne, dans sa manière de parler, dans sa manière de penser, dans sa manière d'être.

empty