Dualpha

  • Préface de Jean-Yves Goéau-Brissonnière.Gilles de Rais est un personnage dont le destin a intrigué et fasciné les écrivains, les dramaturges et des musiciens. Parmi ces passionnés de vérité et de justice : Voltaire, et aux xixe et xxe siècle, Huysmans, Salomon Raynach, Maurice Garcon, et, en 1992, Jean-Pierre Bayard dans son Plaidoyer pour Gilles de Rais, Maréchal de France.Nombreux sont ceux qui considèrent sa condamnation comme une erreur judiciaire et se battent pour la réhabilitation posthume du compagnon de Jeanne d'Arc. Ainsi, un collège d'arbitres a décidé au Sénat le 9 novembre 1992 que le Maréchal, combattant émérite, n'avait commis aucun crime. Victime d'un complot destiné à le perdre et à s'emparer de ses biens, il avait (neuf ans après Jeanne) été sacrifié à la vengeance des Anglais vaincus. Certes, l'homme d'armes n'était pas sans reproches. Replié dans ses châteaux après la disparition de l'héroïne, il s'était adonné à l'alchimie, science favorisant l'éclosion de rumeurs.

  • L'irrationnel peut-il se circonscrire ? Est-il impie de chercher à pénétrer les lois de ce qui nous est encore inconnu ? L'acte magique précède-t-il la religion ? Comment parler de ce qui est caché, obscur ? Par peur des mots, nous les modifions en les altérant... Dans ce siècle dit de communication, nous ne savons plus nous interroger ; le dialogue est rompu avec notre voisin, avec la nature. Réhabiliter la magie, l'occultisme : telle est la recherche de Jean-Pierre Bayard qui, fidèle à la pensée Traditionnelle et à ses précédentes études, cerne quelques caractéristiques des arts dits secrets, des sciences dites secrètes. Ce livre vous fait découvrir : o rites de passage, rites initiatiques, sociétés secrètes. o magie cérémonielle, magie incantatoire o Pierre philosophale, talismans, carrés magiques o Sorciers, mages, exorcistes, sorcellerie et religion o Magies, astrologie, l'ère du Verseau o Magnétisme, l'aura, pouvoirs de l'Homme o Spiritisme et médiums o Apport scientifique et Art : l'espoir

  • Gilles de Rais est un personnage dont le destin a intrigué et fasciné les écrivains, les dramaturges et des musiciens. Parmi ces passionnés de vérité et de justice : Voltaire, et aux XIXe et XXe siècle, Huysmans, Salomon Reinach, Maurice Garçon, et, en 1992, Jean-Pierre Bayard dans son Plaidoyer pour Gilles de Rais, Maréchal de France. Nombreux sont ceux qui considèrent sa condamnation comme une erreur judiciaire et se battent pour la réhabilitation posthume du compagnon de Jeanne d'Arc. Ainsi, un collège d'arbitres a décidé au Sénat le 9 novembre 1992 que le Maréchal, combattant émérite, n'avait commis aucun crime. Victime d'un complot destiné à le perdre et à s'emparer de ses biens, il avait (neuf ans après Jeanne) été sacrifié à la vengeance des Anglais vaincus. Certes, l'homme d'armes n'était pas sans reproches. Replié dans ses châteaux après la disparition de l'héroïne, il s'était adonné à l'alchimie, science favorisant l'éclosion de rumeurs.

empty