Langue française

  • Qui a imaginé et construit les cathédrales ? Que signifient les symboles qu'on y trouve ? Quels messages les bâtisseurs ont-ils voulu nous transmettre et d'où tenaient-ils leurs extraordinaires connaissances ? Spécialiste du symbolisme traditionnel, Jean-Pierre Bayard nous livre ici la meilleure étude qui soit sur les cathédrales, depuis les techniques d'édification et leur géométrie sacrée jusqu'à l'interprétation des symboles. Un guide indispensable pour comprendre les mystères des cathédrales, ces remarquables ouvrages d'architecture qui reflètent tout autant notre humanité que notre divinité.

  • La Franc-Maçonnerie a su attirer les hommes, éveiller en eux le désir et la curiosité, les faire agir constamment, en les tenant toujours en haleine, sans les rassasier ni les lasser. La Franc-Maçonnerie a donc joué un rôle important dans notre civilisation. Ainsi l'espérance vague et imprécise d'un monde meilleur qui sommeille en chaque être peut se concrétiser grâce au milieu maçonnique ; la recherche consciente de l'homme qui veut percer les énigmes, qui a soif de la connaissance peut être orientée grâce aux sciences traditionnelles. Par leur dépassement des concepts humains, par leurs méthodes ésotériques, les initiations placent l'homme sur le chemin de l'évolution intérieure qui doit aboutir à une cristallisation. La Franc-Maçonnerie, héritière d'antiques traditions, par sa valeur morale, a résisté à l'épreuve du temps. Cette fraternité procède d'une solidarité spirituelle qui ne dépend pas de la seule intellectualité, car le dogme, toujours restrictif, conduit au dessèchement et non plus à l'épanouissement de l'individu. La Franc-Maçonnerie est un Ordre qui se situe hors du temps et de l'espace. Elle unit des Initiés de tous lieux et de toutes époques, gens de toutes conditions, de toutes origines et de toutes religions, croyances ou philosophies, qui conjuguent leurs efforts en vue de la construction du Temple idéal de la Vérité, de la Justice et de la Concorde. Remplace EAN 9782874300356.

  • L'harmonie est la résultante des forces équilibrantes de la nature. Celle-ci procède par un environnement logique, avec des rapports constants entre ses éléments. Dans les civilisations aborigènes l'observation de l'homme avec son émotion intérieure cherche à reconstituer une vision profonde d'une réalité sensible. L'oeuvre créée par l'homme tient compte à la fois de son observation directe et également d'un désir inconscient, d'une temporalité ineffable. L'être conscient cherche à percer l'incompréhensible, l'inaccessible. Dans une reconstitution à partir d'éléments naturels, il mêle à son imaginaire l'essence invisible d'une trame incorporelle, visant à la notion du Beau, impénétrable. Ce constant émerveillement le projette hors de notre temps terrestre, peut-être un accès vers l'éternité. Cet être se place sur le chemin de la Connaissance grâce à l'illumination de son entité. Puisant aux sources naturelles de la vie, à l'origine de la perception, il participe à la symphonie sacrée en cherchant à rendre intelligible ou à reconstituer la loi éternelle. Il domine son entourage qui se laisse vivre et refuse l'effort de chercher, de comprendre, d'observer ces lois naturelles qui sont cependant celles de sa vie. Il faut savoir voir. L'ordre maçonnique que nous connaissons et pratiquons dans une pensée spirituelle, humaniste, héritière de l'activité manuelle, honore le travail. Par ses rites, elle transmet cet esprit de recherche initiatique. Elle puise dans ce vaste ensemble conçu à la naissance du monde ou tout au moins au début de l'organisation sociale qui s'est inspirée des forces vives de la nature, des valeurs éternelles et sacrées.

  • Majestueuses et orgueilleuses, les cathédrales médiévales se dressent depuis des siècles comme un hymne à toutes les forces de l'univers. Défiant le temps et les lois de la pesanteur, elles parlent à l'âme humaine. Jean-Pierre Bayard, nous fait revivre cet élan créateur à travers un texte abondamment documenté, nous invitant ainsi à retrouver nos racines. Plus de 300 photos et schémas ! Au Moyen Âge, l'Église est la gardienne des valeurs traditionnelles. Dans les différentes phases de sa construction, tout était orchestré pour donner une parfaite unité à la réalisation finale ; un chantier de cathédrale était avant tout l'union de créateurs anonymes qui oeuvraient pour le beau et le sacré, un chant d'amour au Divin. Jean-Pierre Bayard nous fait entrer dans ce monde d'union entre le matériel et le spirituel et retrouver l'intelligence intuitive de ces compagnons qui vivaient les symboles, évoquant pour nous ces merveilleux tracés régulateurs, les mesures harmoniques et le module, la richesse symbolique de la décoration, toute la grandeur et la beauté sensuelle de ces navires de pierre édifiés à la gloire de Dieu.

  • Le Tarot évoque, au premier abord, des figures étranges, la " bonne aventure ", l'avenir dévoilé... C'est pourtant bien plus que cela ! Les symboles utilisés suggèrent, forcent la réflexion, ouvrent l'esprit du chercheur sincère. Mais le symbole n'a pas de valeur définie et figée ; son langage s'écarte de tout dogmatisme ou le transcende, car il est de portée universelle. Chaque lame n'est qu'un point de repère, un jalon sur le chemin de l'intuition et de la clairvoyance, raison pour laquelle il est bon que chaque " devin " établisse ses propres principes d'interprétation en fonction de sa propre sensibilité et intuition. Qu'il soit l'expression d'une apparence naïve ou une conception artistique née d'une profonde pensée philosophique, le Tarot a toujours intrigué par la richesse de son symbolisme. Jean-Pierre Bayard, par une méthode comparative et des tableaux de correspondances entre les différents jeux, nous montre la filiation des multiples et infinies représentations graphiques du Tarot, qu'il étudie dans ses rapports avec la Kabbale, l'astrologie, l'alchimie, la numérologie, les couleurs et la Tradition, mais aussi par les rapports des différents jeux entre eux. Après ce panorama historique (largement illustré), il analyse en profondeur le symbolisme et la signification de chacun des arcanes majeurs et mineurs. Ensuite, il nous explique maintes méthodes de tirages de cartes à des fins divinatoires, Illustrées d'exemples d'interprétation. Le Tarot comporte de multiples significations psychologiques et initiatiques concernant l'homme, tant en lui-même que dans ses rapports cosmiques. C'est le livre de la sagesse secrète, un merveilleux outil d'enrichissement spirituel et de Connaissance.

  • Né en 1920, Jean-Pierre Bayard a mené une carrière d'ingénieur des Travaux publics tout en poursuivant une quête intense des valeurs traditionnelles. Docteur ès lettres d'université, directeur de plusieurs collections d'ouvrages ésotériques, il est l'auteur de plus de cinquante livres traitant de la symbolique et de la Tradition, cherchant toujours à unir le matériel au spirituel, notre mode de vie contemporain à la pensée de nos plus anciens ancêtres, en s'appuyant sur les légendes, le folklore et les thèmes initiatiques. En historien des religions, il analyse nos plus anciennes racines, nos archétypes et nos rites. Il est attaché à la plus grande rigueur : ses nombreux articles dans la presse, conférences, émissions de radio et livres sont toujours traités dans un large esprit de spiritualité humaniste, s'appuyant sur une étude approfondie de la connaissance initiatique.

  • C'est LE beau livre sur le labyrinthe.
    Il nous fait voyager aux quatre coins du monde et à travers le temps. Car le labyrinthe continue à fasciner l'imaginaire de l'homme depuis la nuit des temps. Cet ouvrage nous plonge dans l'univers secret de ses méandres, au coeur de ses chemins à l'exigence mathématique et de ses symboles. Présent dans de nombreuses églises et temples sacrés, le labyrinthe est indissociable de la démarche initiatique des bâtisseurs.
    On le retrouve aussi dans les jardins, les arts et la littérature. Un magnifique recueil illustré des principaux labyrinthes d'Occident et d'ailleurs.

  • Le compagnonnage, depuis ses origines médiévales, a toujours honoré le geste manuel en le replaçant dans son contexte sacré.
    C'est l'école de l'ouvrier d'élite, aujourd'hui encore très recherché dans de nombreuses professions. C'est l'école de la droiture, de la recherche altruiste des valeurs morales, de l'amour du travail bien accompli. Il est à la base des forces actives de notre nation. Jean-Pierre Bayard, bien connu par ses études sur le symbolisme traditionnel, était aussi ingénieur des travaux publics, et fut donc souvent amené à travailler avec des compagnons ; il les avait bien connus et les fréquentait.
    En 1977, il avait d'ailleurs soutenu avec succès une thèse de doctorat ès lettres sur Le Compagnonnage en France (Université de Rennes). Le présent ouvrage est le résultat d'une expérience vécue dans un contexte humaniste. L'auteur est donc particulièrement qualifié pour nous faire découvrir ce monde de l'exception : historique, rites, enseignements, formation ouvrière, éthique et valeurs morales...
    Il nous montre combien nos lois actuelles sur l'apprentissage devraient s'inspirer de leurs méthodes, et il rend un vibrant hommage au travail manuel, souhaitant sa réhabilitation pleine et entière dans notre système économique. Il nous décrit les structures contemporaines du compagnonnage en France et en Europe, nous indiquant toutes les adresses et les spécificités de chaque groupement. Enfin - et surtout - il nous propose de forts préceptes moraux, insistant sur la valeur des devoirs tout aussi importants que les droits.
    A l'encontre de l'esprit égalitaire et d'uniformité qui nivelle notre monde actuel, l'étude du compagnonnage peut donner à chacun l'envie et la possibilité de se dépasser, de libérer ses potentialités latentes dans l'exercice d'un métier valorisant et reconnu.

  • L'ordre maçonnique est un ensemble cohérent, structuré. En son sein, divers groupes oeuvrent selon des disciplines qui les différencient mais n'excluent pas pour autant d'excellentes relations entre eux. Les formules communes, les mêmes signes, le même esprit, cimentent une union morale qui dépasse les revendications éventuelles ou la suprématie d'un rite sur un autre. On peut regretter de voir quelques rivalités entre les hommes qui utilisent les mêmes symboles, les mêmes rituels, mais en général cette pluralité est bénéfique puisqu'elle stimule la recherche. Ces quelques discordances peuvent se comparer aux diverses églises chrétiennes qui s'affrontent sur des points de doctrine mais s'accordent toutes sur la divinité du Christ. Le non initié, qui ne peut entrer dans le climat d'une Société très fermée, dite secrète, n'en comprend pas toujours la signification, et malgré livres et conférences, la franc-maçonnerie reste mystérieuse. Nous souhaitons par cet ouvrage répondre à la demande de l'homme angoissé en quête de valeurs fondamentales, face à la montée d'un matérialisme qui n'apporte pas la paix à l'âme. La franc-maçonnerie propose un lieu d'union, un point de rencontre pour des hommes à la recherche d'un même idéal.

  • Nouvelle édition. La notion de « Temple » dans la pensée occidentale est au coeur du présent ouvrage. L'image archétypale et symbolique, les édifices mythiques, Tour de Babel ou Temple de Salomon, les monuments légendaires : Stonehenge, Borobudur ou Compostelle, véhiculent jusqu'à nous un imaginaire fortement marqué d'affectivité en même temps que le souvenir de technicités perdues. Voyage dans le temps et dans l'espace, à la recherche des vestiges d'une pensée mythique à l'origine de notre civilisation, voici un livre dont l'intérêt soutenu vient des nombreuses perspectives qu'il ouvre à la réflexion.

  • L'homme, perfectible sans doute, ne peut jamais atteindre tous les sommets qui lui sont désignés par les rites initiatiques. Ces loges de perfection proposent ainsi une excellence absolue, sans limite dans l'état du pur achèvement. Les Francs-Maçons, qui connaissent leurs limites savent fort bien qu'ils ne deviennent pas pour autant des « initiés », nomment souvent leur loge « de perfectionnement ». Il est insisté sur cette perfectibilité que l'homme possède en son être, mais qu'il doit savoir « exalter ». En ce sens le Franc-Maçon devient un initié, puisqu'il est admis à participer à des mystères qui lui sont révélés petit à petit et qui le mènent même vers la Connaissance, sans doute une connaissance fragmentaire. Mais en réalité la connaissance humaine demeure toujours une connaissance plus ou moins complète, et cette faculté de connaître débouche rarement dans l'Absolu. Martinès de Pasqually, Louis-Claude de Saint-Martin, Jean-Baptiste Willermoz, Les Elus Coens, L'Ordre Martiniste, Le Rite Suédois, La Stricte Observance Templière et Les Supérieurs Inconnus, entre autres thèmes sont abordés dans ce cinquième livre complétant le symbolisme Maçonnique traditionnel.

  • Nouvelle édition. La Franc-maçonnerie, vaste mouvement de pensée animé de divers courants, a fait l'objet de nombreux écrits et continue, malgré tout, d'intriguer notre civilisation. Pour mieux pénétrer son esprit, il ne suffit pas d'en lire les rituels, il faut en vivre les rites. La Franc-maçonnerie, héritière des plus antiques traditions, de la cosmogonie et des mystères du Moyen Âge, est une société de pensée qui a toujours eu une grande influence sur le milieu environnant. On peut se demander comment sa valeur morale a si bien résisté à l'épreuve du temps, et pourquoi cet Ordre jouit, encore de nos jours, d'un prestige certain. Jean-Pierre Bayard, dans ce texte simple et précis, aborde ce phénomène en traitant de la Franc-maçonnerie traditionnelle, celle qui évolue à partir des temps mythiques. Spécialiste en ce domaine (Docteur ès lettres en Maçonologie), il en commente l'esprit général, évoquant sommairement les rituels et le symbolisme. S'attaquant aux reproches formulés à un Ordre finalement méconnu, il montre bien la continuité de cette pensée qui s'appuie sur les valeurs sacrées et qui, par sa cohésion, vise la pérennité de la recherche dans un contexte opératif. Son évolution s'axe sur l'amélioration de l'individu. Cet ouvrage dépasse les notions d'Obédiences et de reconnaissance : il reflète les aspirations d'un Ordre témoignant de la Tradition. Grâce à d'importantes annexes, le lecteur pourra prendre connaissance des textes maçonniques fondamentaux, souvent cités mais difficilement accessibles, et prouvant la profonde unité de cet ordre initiatique. Des références sur les principales obédiences actuelles (buts, esprit, structures, adresses.), des notes et un petit lexique du vocabulaire maçonnique en font un véritable guide pratique pour qui cherche à découvrir cette société de pensée orientée vers l'humanisme le plus absolu.

  • A la suite d'un long article écrit sur le caducée pour la revue Médecine de France en 1972 (n°225) et à la suite des très vives félicitations du Docteur Jean Robert Debray, membre de l'Institut, Jean Pierre Bayard a voulu élargir son investigation sur cet emblème que l'on voit très souvent, tant auprès des médecins que des pharmaciens, et que l'on connaît cependant si mal.
    Grâce à ses recherches sur le symbolisme, à ses nombreux documents puisés dans la pensée ésotérique mondiale, Jean-Pierre Bayard aborde les multiples interprétations que ce talisman peut suggérer. Docteur es-lettres de l'Université de Rennes sa rigueur basée sur une recherche formelle laisse aussi pénétrer la poésie ; cet ouvrage, au ton facile et agréable, fort bien illustré, cerne ainsi un symbole qui peut par sa compréhension nous apporter la Rectitude et la Connaissance.

  • Le feu demeure l'un des plus grands symboles en raison de sa signification et de son rôle.
    D'origine divine, provenant du ciel, il anime, vivifie et spiritualise ; il est un grand thème initiatique, la lumière étant émanation du feu. l'importance du feu se révèle clans la gnose chrétienne, dans l'ésotérisme soufi, clans la kabbale juive. le feu, un des quatre éléments, énergie génératrice, est également inhérent à la nature même de l'homme, par la chaleur de son sang et de son haleine, jusqu'à la combustion de son corps.
    Jean-pierre bayard réunit ici toute une documentation sur la genèse du mythe et ses variantes clans les traditions religieuses ou dans les diverses formes de la sagesse.
    />

  • Le monde souterrain, par sa richesse infinie et inviolée, hante l'imagination de l'homme. Ce domaine mystérieux ne se révèle que rarement ; la caverne obscure et profonde, aux bruits étranges, inspire la terreur et la superstition. Il faut interroger ces bouches de l'enfer, examiner ces grottes où l'homme a parfois dessiné son rêve et son émoi, il faut prier devant la Vierge noire, accessible après un long parcours, un labyrinthe où l'eau souterraine serpente et luit dans les ténèbres. Il faut visiter les entrailles de la Terre-Mère et en revenir transfiguré : tout au long de cet ouvrage l'auteur aborde le thème de la descente de l'Esprit dans la matière et sa lente cristallisation. Ce livre est un excellent outil de référence mais surtout le résumé d'une quête spirituelle conduisant le lecteur aux mystères de l'Absolu.

  • Souvent combattue, voire même calomniée par méconnaissance, la Franc-Maçonnerie, héritière de la plus haute tradition par son organisation et sa valeur morale, résiste à l'épreuve du temps.
    Cependant, malgré les multiples ouvrages dont elle fait l'objet, elle demeure toujours énigmatique. Cette école initiatique, qui se veut universelle, est très cohérente et fortement structurée. À l'image du Compagnonnage français, elle a développé un rituel fondé sur l'Art Royal auquel elle se réfère constamment. Ses rites qui reflètent les mystères antiques sont pratiqués par un petit groupe de personnes réunies dans le silence de leur temple, à l'abri de toutes les rumeurs.
    Ce précis, enrichi d'un lexique qui facilite la compréhension d'un vocabulaire propre à cette société initiatique, est réalisé comme un guide pratique. Il permet une approche complète de la Maçonnerie : une explication de ses symboles, une présentation des diverses loges avec leurs disciplines et leurs rites spécifiques.

  • Une fois les enquêtes achevées, une première épreuve attend le postulant franc-maçon : celle de son passage - plus ou moins long - dans le cabinet de réflexion, lieu obscur où - hors de la présence des Maçons - il est invité à rédiger son testament philosophique. Chaque Maçon - quel que soit son rite, quelle que soit son ancienneté en maçonnerie - garde de ces moments un souvenir bien particulier qui n'appartient qu'à lui.

  • « Hiram représente l'homme au coeur juste et au jugement droit qui, après avoir fait l'oeuvre la plus utile, est jalousé par les envieux. Mais son message parviendra cependant aux hommes qui sauront le comprendre. ». « Il faut reconnaître les qualités natives de l'individu ; il faut s'écarter des idoles périssables pour prendre conscience que l'être peut se dédoubler ; pour atteindre le stade de la liberté il faut prendre le chemin de l'éveil. Or l'homme éveillé devient immortel. ».

  • Préface de Jean-Yves Goéau-Brissonnière.Gilles de Rais est un personnage dont le destin a intrigué et fasciné les écrivains, les dramaturges et des musiciens. Parmi ces passionnés de vérité et de justice : Voltaire, et aux xixe et xxe siècle, Huysmans, Salomon Raynach, Maurice Garcon, et, en 1992, Jean-Pierre Bayard dans son Plaidoyer pour Gilles de Rais, Maréchal de France.Nombreux sont ceux qui considèrent sa condamnation comme une erreur judiciaire et se battent pour la réhabilitation posthume du compagnon de Jeanne d'Arc. Ainsi, un collège d'arbitres a décidé au Sénat le 9 novembre 1992 que le Maréchal, combattant émérite, n'avait commis aucun crime. Victime d'un complot destiné à le perdre et à s'emparer de ses biens, il avait (neuf ans après Jeanne) été sacrifié à la vengeance des Anglais vaincus. Certes, l'homme d'armes n'était pas sans reproches. Replié dans ses châteaux après la disparition de l'héroïne, il s'était adonné à l'alchimie, science favorisant l'éclosion de rumeurs.

empty