Le tour des arènes

À propos

Solange est une jeune femme mal dans sa peau, taraudée par un problème d'enfance, un doute qu'elle n'a jamais eu le courage d'éclaircir. Ce malaise, profon­dément refoulé, l'a amenée à rompre avec sa famille, non sans en éprouver une sourde culpabilité dont elle fait injustement payer le prix à son charmant mari...

Au détour d'un voyage à Nîmes organisé avec ses collègues de travail, Solange rencontre, au pied des arènes de la ville, une fabuleuse clocharde qu'elle est persuadée avoir connue brillante et libre femme d'affaires alors qu'elle-même était adolescente. Com­mence alors pour Solange, guidée par un mystérieux instinct, en compagnie de cette femme hors norme et de deux compagnons bateleurs, des « seigneurs de la rue », une aventure humaine et folle de trois jours qui va bousculer sa vision du monde et changer le cours de sa vie.

Porté par des personnages aussi attachants que surprenants, le nouveau roman d'Anny Duperey est l'histoire d'une rédemption inattendue - une psycha­nalyse sauvage en forme de conte !

Anny Duperey est comédienne de théâtre et actrice de cinéma. Elle est l'auteur, au Seuil, de romans à succès, dont Le Nez de Mazarin, L'Admiroir (couronné par l'Académie française), Allons voir plus loin, veux-tu ?, Une soirée, et d'ouvrages plus autobio­graphiques comme Le Voile noir, Je vous écris, Les Chats de hasard, Le Poil et la Plume ou encore Le Rêve de ma mère.



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782021495393

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    304 Pages

  • Longueur

    20.4 cm

  • Largeur

    14.5 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    310 g

  • Distributeur

    Mds

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Anny Duperey

Anny Duperey débute dans le théâtre et tourne son premier film en 1967, "Deux ou trois choses que je sais d'elle" de Jean-Luc Godard. Populaire et solaire, elle s'illustre dans des comédies à succès : "Bye bye, Barbara" (1969), "Les Malheurs d'Alfred" (1972), "Un éléphant, ça trompe énormément" (1976), second rôle pour lequel elle est nommée pour le César de la meilleure actrice. En 2003, elle succède à Fanny Ardant pour incarner sur les planches le monstre sacré Sarah Bernhardt dans "Sarah" de John Murrell. Également écrivaine, elle compose des récits autobiographiques poignants, dont "Le Voile noir" (1992), qui touche un large public, ainsi que des romans, tels que "L'Admiroir" (1976) et "Le Nez de Mazarin" (1986).

Découvrez une sélection de pages intérieures 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
empty