Les commandes sur le site internet sont suspendues jusqu'au : 05/03/2023

Oeuvres complètes t.7 ; correspondance t.1

À propos

Ce volume réunit la correspondance échangée par Simone Weil avec ses parents et avec son frère, le mathématicien André Weil. Ces échanges épistolaires appartiennent au registre de la vie privée, mais ils n'éloignent pas de la réflexion et de l'action dans une sphère élargie, celle de l'engagement syndical et politique déployé par Simone Weil entre 1926 et 1943. On y trouve des récits, des analyses et des jugements sur des expériences vécues en première ligne par la philosophe, depuis les prises de position remarquées de l'étudiante et du jeune professeur jusqu'à l'enrôlement dans les services de la France Libre à Londres, en passant par le bref engagement dans la guerre d'Espagne. Une grande partie de la correspondance entre Simone et André Weil date de l'époque où ce dernier était emprisonné pour insoumission, entre février et début mai 1940. Ces circonstances offrent à Simone Weil l'occasion d'aborder, par le biais de considérations sur la science grecque, un enjeu majeur de sa réflexion : exhorter à un «effort de pensée analogue à celui d'Eudoxe» face à la crise de notre civilisation. Il est passionnant de confronter l'attitude du mathématicien, qui défend une pure éthique de savant, avec la vocation de la philosophe s'exposant à la dure nécessité qui régit ce monde.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la philosophie

  • Auteur(s)

    Simone Weil

  • Éditeur

    Gallimard

  • Date de parution

    07/12/2012

  • EAN

    9782070138524

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    22.5 cm

  • Largeur

    14.2 cm

  • Épaisseur

    2.9 cm

  • Poids

    660 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Simone Weil

Née à Paris dans une famille juive agnostique, la philosophe
Simone Weil (1909-1943) fut une ardente militante de la
cause ouvrière. Elle ira jusqu'à abandonner sa chaire de
professeur, au profit d'un travail en usine, avant de s'engager
contre Franco dans la guerre d'Espagne.
1938, tournant décisif : sa rencontre avec la figure du Christ.
D'une santé fragile et éprouvée, elle meurt à 34 ans à Ashford
en Angleterre où elle avait rejoint la France Libre.
Ses ouvrages, La Condition ouvrière (1951), L'Enracinement (1949)
ou La Pesanteur et la Grâce (1947) ont été publiés à titre
posthume.

empty