Venise sauvee - tragedie en trois actes

À propos

Simone Weil, dans cette ébauche assez poussée de tragédie, n'a pas, semble-t-il, désiré donner une adaptation de la célèbre pièce d'Otway, Venise sauvée. Elle-même résume son ouvrage en quelques mots. «C'est, dit-elle, la conjuration des Espagnols contre Venise en 1618, racontée par l'abbé de Saint Réal.» On y retrouve toutefois les deux personnages centraux d'Otway:Pierre et Jaffier, qu'unissent une amitié si profonde que Pierre n'hésite pas à affirmer:«Jaffier est plus que moi-même.» C'est en 1940 que Simone Weil commença d'écrire cette Venise sauvée. Ce projet lui tenait à coeur; ses confidences et plusieurs cahiers de brouillons en témoignent. (On a pu réunir, par exemple, une cinquantaine de versions du grand monologue de Jaffier.) Pour éclairer ses intentions et compléter dans la mesure du possible le texte de cette tragédie restée inachevée, nous publions en préface les notes éparses dans les cahiers de Simone Weil et qui se réfèrent à Venise sauvée. C'est du reste sur sa demande que ces notes furent réunies et lui furent envoyées à Londres en même temps qu'une copie du texte de la tragédie. L'intention de Simone Weil était à ce moment d'achever Venise sauvée. La mort seule l'en empêcha.



Rayons : Arts et spectacles > Arts et spectacles

  • EAN

    9782070176779

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Longueur

    20.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    1.1 cm

  • Poids

    180 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Simone Weil

Née à Paris dans une famille juive agnostique, la philosophe
Simone Weil (1909-1943) fut une ardente militante de la
cause ouvrière. Elle ira jusqu'à abandonner sa chaire de
professeur, au profit d'un travail en usine, avant de s'engager
contre Franco dans la guerre d'Espagne.
1938, tournant décisif : sa rencontre avec la figure du Christ.
D'une santé fragile et éprouvée, elle meurt à 34 ans à Ashford
en Angleterre où elle avait rejoint la France Libre.
Ses ouvrages, La Condition ouvrière (1951), L'Enracinement (1949)
ou La Pesanteur et la Grâce (1947) ont été publiés à titre
posthume.

empty